China Investment Corporation (CIC) et AEW Europe investissent en Bretagne

Bretagne : après l’implantation de l’usine de poudre de lait géante à Carhaix, financée par un industriel chinois du Shandong, Monsieur Zhang Liang de Synutra, le China Investment Corporation (CIC) en partenariat avec AEW Europe acquiert, avec le portefeuille Celsius, les centres commerciaux Les Champs à Saint-Brieuc et L’espace Nayel à Lorient.

Coca Cola en Chine, un investissement de 4 milliards de dollars

Coca-Cola va investir 4 milliards de dollars en Chine sur 3 ans Brève – Le marché des boissons en Chine – Veille Depuis 2009, Coca Cola a ouvert 6 nouvelles usines en Chine, et deux autres sont actuellement en chantier. Aujourd’hui, avec plus de 40 usines en Chine le groupe emploie plus de 48 000 personnes. Dans … Lire la suiteCoca Cola en Chine, un investissement de 4 milliards de dollars

esquisses vêtements

Le luxe français redécouvre la broderie d’art bretonne

« Le folklore breton est spécialement riche de broderies et d’audace, ça m’a beaucoup inspiré » assure le Jean-Paul Gaultier. Sa collection automne-hiver 2015 est une véritable déclaration d’amour à la Bretagne. L’actrice Catherine Deneuve le confirmait « cette collection est absolument somptueuse ». Le recours à la broderie d’art bretonne dans le luxe français et à l’international est dû au travail de personnalités comme celle du brodeur-créateur-styliste-professeur Pascal Jaouen. Pascal Jaouen a su valoriser le savoir-faire traditionnel tout en revisitant dans la modernité l’usage de l’art de la broderie bretonne. Les chanteuses Gwennyn et Nolwenn Leroy portaient déjà ses créations inspirées de cet art si inventif. Le rayonnement de la broderie bretonne outrepasse désormais les frontières régionales et s’exporte à l’international. Nul doute qu’au pays de la soie, où la broderie de Lu se confond avec ce qui est rare et précieux, les femmes n’adoptent la richesse des créations inspirées de la broderie traditionnelle bretonne.

Foot

Futures stars, les espoirs du football chinois en Bretagne, en vidéo

Football : un stage de haut niveau en Bretagne pour 21 jeunes chinois et leurs professeurs La Chine, devenue puissance économique majeure, s’est vue attribuer l’organisation des jeux Olympiques de 2008 (Pékin), son président Xi Jinping rêve désormais de pouvoir organiser une coupe du Monde de football et pourquoi pas un jour de la gagner. Le gouvernement … Lire la suiteFutures stars, les espoirs du football chinois en Bretagne, en vidéo

équipe chinoise à la remise des diplômes

La diplomatie sportive entre la Bretagne et la Chine, un tremplin de croissance

La Chine souhaite valoriser le football pour mettre en évidence sa fierté nationale et communiquer dans son propre pays sur sa capacité à rivaliser avec les autres grandes puissances. Beaucoup reste à faire et le Président Xi Jinping met en avant la formation des jeunes et de leurs entraîneurs pour un horizon Coupe du Monde 2026. La Chine développe plusieurs stratégies qui vont du recrutement d’ambassadeurs étrangers pour faire émerger des talents locaux à une stratégie sur le long terme toujours basée sur la formation des plus jeunes. La Bretagne avec ses centres techniques de formation de très haut niveau s’appuyant sur une pédagogie innovante, ses équipements de qualité et la présence de cinq clubs bretons dans les trois premières divisions nationales, dont trois en Ligue 1 vient d’être mise en relief par France Chine International, grâce à une expérience réussie au Centre Technique Henri Guérin de Ploufragan. Le football ouvre le champ des possibles vers d’autres sports mais aussi vers le tourisme, l’économie, la culture…

jeunes footballers chinois

Jeunes footballers chinois au centre Henri Guérin – remise des diplômes en images

De jeunes footballers chinois et leurs entraîneurs sont venus se former aux meilleures tactiques françaises du football au Centre Henri Guérin en Bretagne du 19 au 31 Juillet 2015. Conscients des progrès enregistrés, des efforts à fournir et de la qualité des installations du Centre Henri Guérin, ils souhaitent revenir dans un ou deux ans pour se perfectionner. La Chine poursuit son objectif, avec son Président Xi Jinping de pouvoir organiser la FIFA et pourquoi pas en 2026.