Art de vivre à la française  un chef étoilé breton en Chine

Art de vivre à la française un chef étoilé breton en Chine

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Une opération de soft power pour la Bretagne
par France Chine International 

Le pays de Saint-Malo, baie du mont Saint-Michel au Shangri-La, jing’An

Shanghai, le 16 et 17 novembre 2016
avec le Chef étoilé Luc Mobihan du Saint-Placide
 

 

Luc Mobihan chef étoilé opération Shangri-la Jing'An novembre 2016 Le tourisme, c’est 8 % du PIB régional, un secteur qui compte en Bretagne. Mais attention à ne pas s’endormir car il y a de la concurrence dans un contexte conjoncturel difficile et d’évènements dramatiques… la Bretagne est une région touristique attractive, quelle que soit la forme d’hébergement (tourisme vert, culturel, maritime) excepté des touristes internationaux qui la fréquentent très peu et particulièrement des chinois qu’ils ne la connaissent pas. La Bretagne a des atouts à condition de savoir les valoriser. Si des efforts sont faits en ce moment c’est forcément là où le potentiel est déjà présent et donc le plus grand. Le marché des touristes internationaux de type USA, Allemagne… sont à maturité quand d’autres sont à fort potentiel. La Chine est de ceux-là et les chinois dépensent trois fois plus en shopping que les Américains, avec une dépense en moyenne de 5 400 euros lors de son séjour dans l’Hexagone, dont 47 % de ce budget étant directement affecté au shopping.

 

Les arrivées de touristes internationaux devraient augmenter de 3,3 % par an entre 2010 et 2030, pour atteindre 1,8 milliard d’arrivées d’ici 2 030. la croissance ne serait par contre que de 2,3 % pour l’Europe Occidentale jusqu’en 2020 et de 2020 à 2030 elle se situerait à seulement à +1,4 % pour l’Europe Occidentale comparé au + 2,9 % au niveau mondial.  Les pays émergents bénéficieraient d’une croissance deux fois plus forte que les économies avancées.

source  étude prospective «Le tourisme à l’horizon 2030» de l’OMT

 

 

La Bretagne est quasiment invisible des touristes internationaux
et particulièrement de la clientèle chinoise cible1 !

La Bretagne est classée à la 11e place sur les 13 régions répertoriées pour la fréquentation des hôtels de tourisme par la clientèle étrangère en 2015.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes, à la lecture de l’histogramme réalisé à partir des données de -l’Insee, sur la fréquentation des hôtels de tourisme par la clientèle étrangères en 2015. La Bretagne est en queue de peloton, à la 11e place, tout juste devant la Corse et les Pays de Loire ! Le Nord-Pas-de Calais-Picardie fait beaucoup mieux ! Île-de-France et la Provence-Alpes-Côte d’Azur caracolent en tête du peloton en 2015. Les difficultés liées aux événements dramatiques de cette année 2016 à Paris et à Nice ne devraient pas changer le positionnement de ces deux régions, sachant que les efforts financiers se concentrent actuellement sur ces deux régions2.

1 classe moyenne et supérieure qui recherchent les hôtels et hébergements et assimilés et qui ne connaissent pas les campings
2 http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/politique-etrangere-de-la-france/tourisme/evenements-et-actualites-lies-a-la-promotion-du-tourisme/article/deuxieme-reunion-du-comite-d-urgence-economique-pour-le-tourisme-annonce-par

 

Bretagne : fréquentation internationale des hôtels

 

 

Objectif 2020 : ne pas rater la marche !
et si la Bretagne proposait une nouvelle démarche stratégique vers
le tourisme international et particulièrement la Chine  ?

« Dans le tourisme, en 2015, la Chine comptait 120 millions de touristes internationaux, notamment issus de la classe moyenne supérieure avec un niveau de revenu et d’épargne qui lui permettent de voyager hors de son pays. Les touristes chinois ont dépensé 163 milliards de dollars à l’étranger en 2014 ». source BEIJING, 7 mars 2015 (Xinhua) ministre du Commerce Gao Hucheng en citant les données dont dispose son ministère, lors d’une conférence de presse organisée en marge de la session annuelle de l’Assemblée populaire nationale.»

« Les dépenses des touristes chinois ont progressé (+ 26,1 % par rapport à 2012, en dollars US). La Chine conforte ainsi sa place de leader en termes de dépenses touristiques à l’étranger, les dépenses à l’étranger des touristes américains et des touristes allemands s’inscrivant seulement en progression légère. 

Les premiers atouts de la Bretagne :
une marque forte de territoire avec des pays clairement identifiés

  • Les travaux et efforts du CRT Bretagne, nous permettent déjà d’avoir un découpage touristique structurant et cohérent en 11 pays touristiques. En effet, d’un point de vue touristique, culturel, sociétal, Dinan a plus à voir avec Saint-Malo, qu’avec Redon qui est plus proche du pays de Vannes. La Baie du mont Saint-Michel, pour moitié bretonne fait partie du paysage armoricain et de l’histoire des habitants du pays de Saint-Malo et de la Baie.
  • Une marque forte, la marque « Bretagne », soutenue par la gouvernance territoriale et déployée par BDI, devrait nous permettre de conforter l’identité forte de la Bretagne et d’accentuer une logique de marketing de services en compléments des services traditionnels

Mais

  • Actuellement, malgré les atouts touristiques de la Bretagne, les acteurs institutionnels territoriaux encore trop rigides n’ont pas la volonté de porter les pays touristiques et les villes phares comme des zones de tourisme international (ZTI) en région, à l’exemple des ZTI qui sont accompagnés d’efforts financiers importants par l’État 4
  • Il n’y a pas non plus actuellement de volonté institutionnelle de déployer des méthodologies d’économie collaborative. Pourtant, selon le rapport Fasquelle N° 2566 de l’Assemblée Nationale, « la mutualisation des moyens et la définition d’objectifs partagés deviennent incontournables. S’y ajoute un nécessaire travail collectif sur la formalisation et la diffusion des contenus. C’est le passage obligé pour disposer d’une réelle force de frappe ».
  • Nous perdons chaque jour du terrain en France et la Bretagne sur l’accueil d’une clientèle étrangère est en fin de peloton alors que nous ne cessons d’affirmer que notre pays est la première destination touristique au monde. « Avec ses 402 millions de nuitées marchandes en 2014, la France est désormais talonnée par l’Espagne qui en a comptabilisé 401 millions. Ce chiffre ne cesse de surcroît de progresser de l’autre côté des Pyrénées tandis qu’il recule chez nous. Et si l’on retire de ces statistiques les nuitées des ressortissants de chaque pays, on s’aperçoit que la France est largement distancée par l’Espagne en nombre de nuitées de touristes étrangers. En 2014, cette dernière a ainsi attiré 260 millions de touristes non–résidents, toujours en nombre de nuitées, contre 184 millions en Italie et 131 millions en France. »

    le moment est venu de changer de paradigme.

3 – douze ZTI à Paris (arrêtés du 25 septembre 2015) et la création de six ZTI en région (arrêtés du 5 février 2015) à Nice, Cannes, Cagnes-sur-Mer, Saint-Laurent-du-Var, Deauville et Val d’Europe. Antibes, Dijon et La Baule
4 – La création de ces nouvelles ZTI intervient sur sollicitation des maires concernés et après une phase d’instruction par les services du ministère de l’Économie. Le contour des zones est décidé à l’issue d’une concertation auprès des maires, des présidents d’agglomérations concernés, des organisations syndicales de salariés et des organisations professionnelles d’employeurs.
source: http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/politique-etrangere-de-la-france/tourisme/evenements-et-actualites-lies-a-la-promotion-du-tourisme/article/tourisme-creation-de-trois-nouvelles-zones-touristiques-internationales-zti-en

 

 

Sortir des murs
la Bretagne se distingue les 16 et 17 novembre 2016
dans un des hauts lieux de Shanghai, ville créatrice de tendances :
le Shangri-La Jing’An

une première expérimentation avec France Chine International 
avec la création d’un événement « Art de vivre à la française , un chef étoilé breton en Chine »

La société civile, avec des acteurs et entreprises privées se doit d’être partie prenante pour gagner la bataille, avec un souhait, le faire en collaboration avec les acteurs institutionnels. Forte de ses partenariats et de ses expériences d’échanges, d’accueil, d’organisation d’événements, de veille avec et sur la Chine, l’Association France Chine International a rencontré plusieurs partenaires locaux et chinois pour lancer une première d’envergure pour la Bretagne avec l’évènement «  Art de vivre à la française, un chef étoilé breton en Chine « . Cette première édition se tiendra les 16 et 17 novembre 2016 à Shanghai au Shangri-La Jing’An. Créer des opportunités d’apprécier la Bretagne et de rencontres dans un haut lieu de la vie Shanghaïenne, est également apparu comme une évidence au Chef étoilé du Saint-Placide de Saint-Malo, Luc Mobihan et son épouse Isabelle, sommelière.

 

Nos actions de Soft power culinaire et opérations de visibilité pour la Bretagne 

 

Masterclass ChefenChine
MasterClass oenologie « l’immersion avec Isabelle Mobihan, sommelière au Saint-Placide – Saint-Malo

 

Cette initiative de Soft Power en gastronomie a pour but de faire connaître un pays, une région via sa cuisine mais aussi, indirectement, d’encourager les investissements, de favoriser le commerce et le tourisme.
Nos actions seront les suivantes :

  • un dîner banquet le 16 novembre et un dîner de Gala le 17 novembre dans les plus belles salles du Shangri-La qui vont nous permettre de toucher plus de 300 convives haut de gamme, représentant les décideurs shanghaiens
  • Deux déjeuners français les 16 et 17 novembre 2016 dans la salle Calypso du Shangri-La
  • une conférence de presse le 16 novembre en anglais auprès d’un parterre de journalistes chinois et internationaux, positionnant la Bretagne, ses produits, ses possibilités touristiques, culturelles, sportives, économiques
  • des images de la Bretagne et du pays de Saint-Malo/Baie du mont Saint-Michel sur les écrans du Shangri-La
  • une vente aux enchères des vins « L’Immersion », 2016, produits rares et uniques de la Baie de Saint-Malo
  • une masterclass œnologie avec Isabelle Mobihan en coordination le sommelier du Shangri-La
  • un accord mets et vins en coopération avec les Domaines Paul Jaboulet Ainé
    à l’occasion des diners et déjeuners »
  • une communication sur les réseaux sociaux chinois avec affiches et photos
  • une communication en France auprès des journalistes, des entreprises, des institutionnels
    et des réseaux sociaux occidentaux
  • un retour sur images avec un vernissage sur une exposition de photographies d’art « la Baie Gwen Ha Du », réservés aux partenaires et invités pour engager une réflexion sur l’avenir
  • une équipe FCI pour recueillir les opportunités, les demandes… et en faire part aux partenaires
  • un accueil de quelques journalistes chinois sur le pays de Saint-Malo/Baie du mont Saint-Michel en 2017
  • une invitation pour deux personnes chinoises présentes au Dîner de Gala à venir rejoindre le cercle des connaisseurs de « L’immersion », à Saint-Malo, en juin 2017 lors de la remontée de la cuvée LaFayette/l’Hermione, Château Saint-Cyrgues-en-costières de Nîmes.

 

Et si la Bretagne
et ses 10/11 pays touristiques devenaient une des meilleures destinations
pour les classes moyennes et supérieures chinoises ?

C’est le pari qui a été pris par l’association France Chine International pour faire connaître aux chinois une région qu’ils ne connaissent pas, mais qui lorsqu’ils l’ont découverte, les séduisent et leur donnent envie de revenir pour y séjourner. L’accueil que nous avons fait à différentes délégations chinoises qui ont découvert la Bretagne au cours de ces derniers mois, conforte cette idée d’amplifier ce mouvement de mieux faire connaître notre région.

Vous trouverez dans notre dossier de presse tous les éléments d’information relatifs à cet important événement

 

« Art de vivre à la française , un chef étoilé breton en Chine »
Une expérimentation à soutenir et à développer de façon collective

Il nous semble important de disposer d’une force de frappe suffisante pour pouvoir réaliser des investissements dans les technologies numériques chinoises et le marketing en se posant la question du « produit touristique ». Mais il ne sera pas suffisant, il faut aussi sortir des murs. Le recours au mode collaboratif, pour démultiplier les actions et la visibilité de notre territoire, avec l’apport de la société civile au travers des acteurs du monde de la gastronomie, de l’hôtellerie, des entreprises, de la culture, de l’art, du sport, de l’économie… du monde associatif, ― l’approche systémique qu’ont les Chinois ― sera également un incontournable. Un « retour sur Images » nous permettra d’en discuter avec les partenaires à la fin de cette première opération. Il se fera dans le cadre d’un vernissage d’une exposition de photos d’art, réalisées sur la Baie du mont Saint-Michel « la baie Gwenn Ha Du ».

C’est aussi une question de partage des moyens.

 

A voir « L’Heure du débat « 

HD, l’heure du débat : Bretagne / Chine : quelles synergies ?

«HD, l’heure du débat» donne la parole à des personnalités qui ont un rôle à jouer dans l’intelligence collective et les problématiques sociétales en Bretagne…. avec la participation de France Chine International

http://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/emissions/hd-l-heure-du-debat

 

« Art de vivre à la française , un chef étoilé breton en Chine »
Dossier de Partenariat, Dossier de Presse, Communiqués de Presse, 
Affiches et photographies

Un dossier de partenariat est à la disposition des entreprises et collectivités qui souhaitent aider l’association France Chine International dans sa démarche de soft power ;

France Chine International
Chef de projet « Art de vivre à la française – un chef étoilé Breton en Chine » 2 016 –
Pays de Saint-Malo/Baie du mont
Saint-Michel :
Évelyne Ollivier-Lorphelin ; 02 99 05 51 01 ou 06 81 58 95 68 ; 
e.lorphelin@cap-bleu.com

  • Le dossier de presse, les affiches et communiqués sont à votre disposition en téléchargement sur la salle de presse . N’hésitez pas à la consulter régulièrement, de nouveaux communiqués seront ajoutés.
  • Sur demande photos et autres éléments iconographiques peuvent être mis à votre disposition.
  • Des communiqués seront mis à votre disposition d’octobre à décembre sur les différentes thématiques abordées lors de cet événement «Art de vivre à la Française, un chef étoilé breton en Chine».

Président de l’association : Yannick Morin
France Chine International : siège social : 31 rue de la Carrière 35000 Rennes

Les photographies des portraits de Luc, Isabelle Mobihan et de Manon sont signées Gaël Lorphelin du studio Yanmael, fine art phtography. Merci pour son aide et merci également au Manoir de Lan Kerellec de nous avoir accueilli pour la prise de vue du portrait de Manon.

 

 

 

France Chine International – Qui sommes-nous ?
Mission/Vision de France Chine International

Participez à des projets d’avenir franco-chinois
Si vous êtes intéressé par l’approche adoptée par France-Chine-International et si vous souhaitez prendre part à ou lancer un projet, notre bureau se tient à votre disposition.
Contact : contact@france-chine-international.com 

Vous aussi, contribuez à enrichir l’expertise de ce blog
Vous bénéficiez d’une expertise ou d’un intérêt spécifique dans le domaine des échanges entre la France et la Chine ? Vous souhaitez mettre vos connaissances à profit pour une large audience susceptible de partager vos intérêts ?
N’hésitez pas à contacter l’équipe de rédaction FCI pour nous proposer votre article !
Contact : contact@france-chine-international.com

 

Dans le cadre de la politique de contenu FCI, les textes et images sont soumis au comité de rédaction qui s’assure du respect des critères de qualité et d’éthique exigés. L’équipe de rédaction est là pour vous informer des différentes règles appliquées sur ce site. La démarche de contribution suivie par FCI est axée sur la pertinence du contenu. Les contributeurs sont donc des experts ou amateurs passionnés avertis qui partagent leur analyse (textes et photos) sans contrepartie. Toutefois, l’équipe de rédaction répond aux contributions de type « native advertising » ou autres procédés rédactionnels visant à promouvoir un produit ou service, dans le respect de la politique de contenu FCI. 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Laisser un commentaire