Belle-Île-en-Mer

Belle-Île-en-Mer durant la première moitié du XXe siècle

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Belle-Île-en-Mer, la bien nommée,  en récit et en cartes postales quelques années après le séjour de Monet1 sur l’île

« Je suis dans un pays superbe de sauvagerie, un amoncellement de rochers terrible et une mer invraisemblable de couleurs ; enfin je suis très emballé quoique ayant bien du mal, car j’étais habitué à peindre la Manche et j’avais forcément ma routine, mais l’Océan, c’est tout autre chose »
(lettre de Monet à Gustave Caillebotte).

Le livre du mois :
Belle-Île en mer, la bien-nommée, 
d’après le communiqué de presse de Jean-Yves Le Lan, ingénieur retraité, contributeur au site Histoire-Généalogie.com.

 

Belle-Île-en-Mer
Couverture du livre de Jean-Yves Le Lan et Michel Briant, Belle-Île-en-Mer, la bien nommée

 

Aujourd’hui les selfies ont remplacé ou presque les cartes postales. Jean-Yves Le Lan et Michel Briant, grâce à leurs recherches et de belles cartes postales et photos anciennes inédites nous offrent le plaisir de remonter le temps sur la plus grande des îles bretonnes. À Belle-Île, Monet en quête d’atmosphères et de paysages différents avait, à la fin du XIXe siècle, réussi en affinité avec l’esthétique impressionniste, à traduire les vibrations atmosphériques marines de la côte sauvage. Cet ouvrage, de la collection Mémoire en Images des éditions Sutton, présente Belle-Île-en-Mer au début du XXe siècle. 220 cartes postales et photographies donnent une vision du passé de l’île. Il est décrit tout d’abord le voyage à Belle-Île-en-Mer, puis le livre permet de découvrir les quatre communes de l’île : Le Palais, Sauzon, Bangor et Locmaria. Il se termine par un chapitre sur les fêtes et costumes de l’île.

 

Présentation de l’éditeur 

Remontez dans le temps et découvrez Belle-Île, la plus grande des îles bretonnes, durant la première moitié du XXe siècle ! Au large du Morbihan, celle qu’on appelle « la bien nommée » fait rêver… Sa côte sauvage, ses paysages à couper le souffle, son climat très, doux attirent les vacanciers dès le début du XXe siècle. Des hôtels et des restaurants apparaissent ici et là. Parallèlement, l’agriculture est prospère : élevage, culture de primeurs mais aussi de blé nécessitant l’activité de moulins à vent ! Et cela grâce à la forte demande des populations travaillant pour la pêche, les chantiers navals, les conserveries de sardines sans oublier l’armée et la colonie pénitentiaire. Jean-Yves Le Lan, passionné d’histoire locale, et Michel Briant, cartophile, ont uni leurs connaissances pour réaliser ce passionnant ouvrage rassemblant 220 cartes postales et photographies anciennes.

 

Belle-Île-en-Mer
Port de Goulphar – Belle-Île-en-Mer – Bretagne ; ©collection Michel Briant

 

Les auteurs
Jean-Yves Le Lan est né à Lorient en 1949. Il a eu comme activité professionnelle pendant une trentaine d’années : la construction navale. Depuis son départ en retraite, il s’intéresse à la généalogie, à l’histoire et au monde associatif. Il a publié de nombreux articles et ouvrages en histoire locale.
Michel Briant est collectionneur de cartes postales anciennes. Il est responsable de la section cartophile dans l’association d’histoire locale de Larmor-Plage (Morbihan).

 

Deux extraits
« De nombreuses excursions étaient organisées sur Belle-Île. Elles étaient dénommées « train de plaisir ». C’est ainsi que le dimanche 3 juillet 1910, le vapeur Union 3 venant de Saint-Nazaire, commandé par le capitaine Dantzer, arriva à Palais vers 11 heures avec plus de 200 passagers tous plus ou moins malades après une traversée de 6 heures. »

Belle-Île en mer
Le Palais – devant la Citadelle – Belle-Île-en-Mer ; © collection Michel Briant

 « Le Grand Hôtel de Bretagne sur le quai de Palais (quai Macé devenu quai de l’Acadie en 1985), face à l’arrivée des bateaux, avait une situation exceptionnelle pour accueillir les touristes. A côté, on trouvait le Grand Café et un peu plus loin l’Atlantic Hôtel. Des fenêtres de ces hôtels, les clients avaient une superbe vue sur le port et la citadelle. »

Belle-Île en mer
Hôtel de Bretagne  et autos d’excursions à Le Palais – Belle-Île-en-Mer, ©Collection de Michel Briant

 

Un avis
Un lecteur donne son avis : « Je le trouve remarquable à tous les points de vue ! Je trouve que c’est un super condensé résumant vraiment l’essentiel avec des illustrations de cartes postales que, pour beaucoup, l’on ne trouve pas dans les autres livres ! »

Caractéristiques :
Format : 160 x 230 mm, 128 pages, noir et blanc, broché, 19 euros, ISBN 978-2-8138-0911-7.

 

Note de France Chine International

France Chine International a à cœur de mettre en avant les auteurs, les collectionneurs, les analystes qui valorisent et s’interrogent sur la Bretagne et le Grand-Ouest et la Chine. Leurs actions, qu’elles soient en recherche, écriture, design, photographies, mise à disposition d’œuvres pour la publication sont le plus souvent désintéressées et le plus souvent ont un coût pour les auteurs qui n’est pas négligeable. N’hésitez pas à acheter leurs livres pour leur permettre de continuer. Ces parutions et livres sont très instructifs et vous apportent une vision de l’histoire qui permet d’éclairer le présent en vous donnant les outils de fond dans un monde de l’instantanéité. La Bretagne, dans une économie mondialisée, grâce à sa culture et à sa diversité des pays, a des racines communes fortes qui lui permettent de conserver des valeurs d’humanité, de respect, de tempérance. Puissent-elles nous permettre d’avancer.

Voir en ligne : Le site de l’éditeur : Editions Sutton

 

Contributeur texte : Communiqué de presse de Jean-Yves Le Lan
Photo à la Une : Carte postale de la collection personnelle de Michel Briant ; Sauzon, vue sur le port
Photos et Cartes postales de Michel Briant : remerciements pour l’aimable autorisation de reproduire dans notre blog les cartes et photos anciennes de sa collection sur Belle-Île
Introduction, note, Intégration et SEO : Évelyne Ollivier-Lorphelin
Rédacteur en chef pour le blog de FCI : Évelyne Ollivier-Lorphelin, Vice-présidente de France Chine International
Directeur de la publication : Yannick Morin, Président de France Chine International

 

1 Monet (1840-1926), Monet réside à Belle-Île en mer du 12 septembre au 25 novembre 1886. Il se confrontera aux lumières changeantes de l’île, à ses rochers, à sa côte sauvage. Il y découvrira une facture nouvelle, une des œuvres réalisées de cette période  ‘Les rochers de Belle-Ile, la Côte sauvage’, 1886, Huile sur toile, H. 65 ; L. 81,5 cm peut être admirée au Musée d’Orsay à Paris.

 

France Chine International – Qui sommes-nous ?

Mission/Vision de France Chine International

 

Participez à des projets d’avenir franco-chinois

Si vous êtes intéressé par l’approche adoptée par France-Chine-International et si vous souhaitez prendre part à ou lancer un projet, notre bureau se tient à votre disposition.
Contact : contact@france-chine-international.com 

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Laisser un commentaire