Bretagne en crises ?

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Livre : Bretagne en crises ?
ouvrage collectif dirigé par Jacques de Certaines
et Yves Morvan 
ou comment revisiter les fondements économiques et sociaux de la Bretagne et de son organisation ?

Point de vue d’auteurs en Bretagne 

« Non, la Bretagne n’est pas en crise ! Ce qu’elle vit est bien pire ! Elle est engagée dans une révolution, ou, tout au moins, dans une suite de longues mutations qui l’invite à repenser bien des fondements économiques et sociaux de son organisation ».

Selon Jacques de Certaines, «la Bretagne ne traverse pas une crise conjoncturelle mais subit des mutations irréversibles dans les secteurs qui faisaient dans le passé sa richesse», l’agroalimentaire avec l’élevage qui sont liés, la pêche, le naval et l’automobile avec les destructions de postes chez PSA, et les télécoms. Tous les fondamentaux de l’économie bretonne sont touchés.»  La situation est la résultante de la combinaison de plusieurs facteurs. Dans un contexte international, si l’on ne peut que constater la concurrence déloyale des Allemands dans la filière porcine avec leurs salaires très faibles qu’ils appliquent à leurs travailleurs étrangers, il y a aussi la question des alliances et des synergies dans le secteur agroalimentaire qui n’a pas été réglée à temps et qui se fait aujourd’hui à marche forcée. On peut également citer la difficulté que l’on a à passer de la pêche, qui souffre de la disparition des ressources halieutiques, à l’aquaculture. Les lourdeurs administratives, liées aux mille feuilles de la loi littoral, dont l’existence est certes bien fondée, mais qui conduit à multiplier les interlocuteurs et les procédures très longues qui retardent notre passage de la pêche à l’aquaculture… Pour Jacques de Certaines, nous sommes face à de réelles mutations, il faut faire le pari des hautes technologies : «nous avons déjà pris beaucoup de retard en ce qui concerne les biotechnologies, les télécoms de pointe, les nanotechnologies, l’automobile haut de gamme». L’importance des transports dans l’économie bretonne par rapport aux autres régions est également capitale, il faut développer le ferroutage, le cabotage, mais force est de constater que cela n’a pas été fait, et que cela ne pourra pas être mis en place en trois mois. Jacques de Certaines et Yves Morvan ont dirigé un ouvrage collectif qui analyse et invite à repenser les fondements économiques et sociaux de la Bretagne et de son organisation.

 

Livre de Jacques de Certaines et Yves Morvan, Bretagne en crise ? photo© Éditions des Ragosses
Livre de Jacques de Certaines et Yves Morvan, Bretagne en crise ? photo© Éditions des Ragosses
 
2015
150 pages / 15,5×23 / Broché
ISBN : 978-2-916777-11-5
Disponible depuis le 11/09/2015
Éditions des Ragosses

 » Bretagne en crises ? Non, la Bretagne n’est pas en crise ! Ce qu’elle vit est bien pire. Elle est confrontée aux défis d’une révolution économique qui remet en cause les fondements de son organisation. Saura-t-elle s’adapter, comme elle a su le faire lors des années 50-60, ou bien ratera-t-elle l’occasion, comme ce fut le cas lors de la première révolution industrielle ? Pour réussir, il faut avoir une perception claire de l’ampleur des enjeux et ne pas rester figé sur les socles du siècle dernier. Est-ce le cas aujourd’hui ? Face aux prophètes de malheur, les auteurs de cet essai ont la conviction que la Bretagne possède les atouts pour gagner, à condition de jouer les bonnes cartes. Au-delà d’analyses propres à chaque domaine, ils se concentrent ici sur les problèmes posés par quelques grandes questions transversales.

[…] la Bretagne se trouve au cœur d’une longue et profonde mutation, dans une sorte d’entre-deux, entre un monde qui ne cesse de finir et un autre qui tarde à naître vraiment. Le modèle breton doit se métamorphoser progressivement. Parce que tout change autour de lui : les espaces géographiques s’élargissent, les technologies nouvelles imposent leurs lois et définissent les règles de la nouvelle compétition mondiale, les mobilités des entreprises (et des citoyens) s’accroissent, certaines ressources se font rares, les problèmes liés à la protection de l’environnement s’invitent au sein de la croissance, bon nombre de certitudes volent en éclat tandis que les systèmes locaux sont perturbés par une financiarisation croissante de l’économie, avec une irruption de nouveaux acteurs, comme les fonds de pension ou les fonds mutuels… » extrait du communiqué de presse des éditions des Ragosses.

 

Contributeur, rédacteur en chef et SEO : Evelyne Ollivier-Lorphelin
Directeur de la publication : Yannick Morin, Président de France Chine International

 

Participez à des projets d’avenir franco-chinois

Si vous êtes intéressés par l’approche adoptée par France-Chine-International et souhaitez prendre part à ou lancer un projet, notre bureau se tient à votre disposition.
Contact : contact@france-chine-international.com

 

Rejoignez-nous sur Facebook 

Le Facebook de France Chine International
Rejoignez France Chine International sur Facebook

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Laisser un commentaire