Festival International du Cerf-Volant de Weifang 2016

Festival International du Cerf-Volant de Weifang, Edition 2016

Le Festival International du Cerf-Volant de Weifang 2016 a ouvert ses portes le 15 avril pour 3 jours de célébrations   La 33ème édition du plus grand Festival International du Cerf-Volant s’est déroulée les 15, 16 et 17 avril 2016 à Weifang, ville du centre de la province du Shandong qui compte 1,5 million d’habitants. … Lire la suiteFestival International du Cerf-Volant de Weifang, Edition 2016

Architecte en Chine - Ningbo History Museum, WANG SHU architecte, Ningbo, © photo Kevin Viel, 2014

« Être Architecte en Chine »

« Être Architecte en Chine » : mise en lumière des challenges pour la nouvelle génération d’architectes chinois La définition de l’Architecture est aussi vaste que la Chine. Bien sûr, c’est avant tout l’art de bâtir. Certains vont même jusqu’à affirmer qu’il s’agit du jeu savant, correct et magnifique des volumes assemblés sous la lumière. Pourquoi pas. … Lire la suite« Être Architecte en Chine »

Team Solar Bretagne - TEAM JIA+

Team Solar : une mobilisation bretonne pour une nouvelle filière d’habitat durable

Team Solar Bretagne : une réponse constructive au sommet du développement technologique dans l’ancrage culturel de la Bretagne. Objectifs : Une démarche d’économie circulaire : Les anas, un coproduit du lin biosourcé pour la lutte contre le réchauffement climatique, le respect de l’environnement, la maîtrise de l’énergie, le mieux-vivre… dans les villes, grandes ou petites, dans les bourgs comme dans les hameaux en Bretagne et pourquoi pas en Chine.

La photographie, une force douce pour découvrir la Bretagne

La photographie, une force douce pour découvrir la Bretagne – vidéo « jeunes photographes chinois »

Jeunes photographes chinoiset si la photographie, était une autre façon de découvrir la Bretagne ? Partie 4 : Jeunes photographes à Rennes et à La Gacilly : le soft power (force douce) par la culture La photographie en Bretagne a été le fil conducteur de 23 jeunes adolescents chinois de Jinan les 3 et 4 avril dernier. Le … Lire la suiteLa photographie, une force douce pour découvrir la Bretagne – vidéo « jeunes photographes chinois »

Jeunes photographes chinois - Parlement de Bretagne

Jeunes photographes chinois de Jinan : découverte du cœur de Rennes à travers le regard d’enfants chinois

Jeunes photographes chinois et si la photographie était une autre façon de découvrir la Bretagne ? Partie 2 : La ville de Rennes à travers le regard de ces 23 jeunes chinois Les 3 et 4 avril, 23 jeunes adolescents chinois de Jinan sont venus découvrir la Bretagne au travers de la photographie. Le 3, une … Lire la suiteJeunes photographes chinois de Jinan : découverte du cœur de Rennes à travers le regard d’enfants chinois

Photographie à La Gacilly

Jeunes photographes chinois de Jinan : Workshop photos à La Gacilly le 4 avril 2016

Jeunes photographes chinois et si la photographie était une autre façon de découvrir la Bretagne ? Partie 3 : Jeunes photographes chinois le 4 avril à La Gacilly Les 3 et 4 avril, 23 jeunes adolescents chinois de Jinan sont venus découvrir la Bretagne par et pour la photographie. Le 3, une première visite de la ville de Rennes … Lire la suiteJeunes photographes chinois de Jinan : Workshop photos à La Gacilly le 4 avril 2016

Rencontre Artistes et Métiers d'Art - Chapelle de la Verrerie - Fougères

Philippe André, un sculpteur monumental

Le sculpteur Philippe André créé des œuvres monumentales dans son atelier la Chapelle de la Verrerie, à Fougères Philippe André est artiste sculpteur sur pierre, sur granit principalement. Son art prend racine dans les techniques ancestrales des tailleurs de pierre bretons, profession en voie de disparition aujourd’hui. Mais Philippe André ne s’enferme pas dans un … Lire la suitePhilippe André, un sculpteur monumental

au palais de Confucius - Qufu

Jeunes photographes chinois de Jinan : un autre regard sur la ville – visite de la ville de Rennes le 3 avril 2016

Jeunes photographes chinois et si la photographie était une autre façon de découvrir la Bretagne ? Partie 1 : Jeunes photographes chinois le 3 avril à Rennes Les 3 et 4 avril, 23 jeunes adolescents chinois de Jinan viennent découvrir la Bretagne au travers de la photographie. Le 3, une première visite de la ville … Lire la suiteJeunes photographes chinois de Jinan : un autre regard sur la ville – visite de la ville de Rennes le 3 avril 2016

Journées Européennes des Métiers d'Art, Abbaye de Léhon, Dinan, 1er-3 avril 2016

Corinne Landais-Bardon, une sculptrice-poète bretonne

Corinne Landais-Bardon, artiste sculptrice bretonne dont les œuvres répondent à la poésie du « Raku » L’artiste sculptrice pancéenne Corinne Landais-Bardon créé des œuvres cuites à la manière « Raku », méthode qu’elle qualifie de « cuisson du hasard ». Bien plus qu’une simple technique d’émaillage, le « Raku-Yaki » de son nom complet, est, pour Corinne Landais-Bardon, une réelle poésie, une perception de … Lire la suiteCorinne Landais-Bardon, une sculptrice-poète bretonne

Exposition l'Appel Sauvage - sculptrice Valérie Courtet et Leda Villetard à l'Antre Temps à Rennes

Valérie Courtet, artiste sculptrice animalière

Valérie Courtet, sculptrice d’ « Animaux de Grès » Depuis plus de 10 ans, Valérie Courtet se consacre à l’art de la sculpture animalière dans son atelier Valerie Courtet-Animaux de grès, situé à Montgermont. Autodidacte en ce qui concerne le modelage, Valérie Courtet s’est formée à la technique de l’émaillage, qu’elle utilise pour chacune de ses sculptures. La … Lire la suiteValérie Courtet, artiste sculptrice animalière

Photographies d'art ©Evelyne Ollivier

La photographie d’art d’Evelyne Ollivier : l’objectif tel un pinceau

Évelyne Ollivier pratique la photographie d’art comme on manierait un pinceau pour produire des oeuvres à mi-chemin entre peinture et photographie   Cette année, France Chine International a présenté les œuvres de trois artistes bretons de Rennes en Chine. Ils exposent leurs travaux de calligraphie chinoise, de photographie et de peinture à l’école des Beaux-Arts de Chengdu depuis Janvier … Lire la suiteLa photographie d’art d’Evelyne Ollivier : l’objectif tel un pinceau

L'artiste peintre Pierre-Jean Liévaux à Chengdu, janvier - avril 2016

Pierre-Jean Liévaux, un artiste peintre breton à Chengdu

Pierre-Jean Liévaux. Histoire d’un artiste peintre à la palette bien fournie en couleurs Cette année, France Chine International a présenté les œuvres de trois artistes bretons de Rennes en Chine. Ils exposent leurs travaux de calligraphie chinoise, de photographie et de peinture à l’école des Beaux-Arts de Chengdu depuis Janvier dernier. Cette exposition se poursuit jusqu’à fin mars 2016. Zoom … Lire la suitePierre-Jean Liévaux, un artiste peintre breton à Chengdu

archéologie et diplomatie d'influence ; l'armée de terre cuite de Qin She Huangdi

Chine : archéologie et diplomatie d’influence

La Chine et l’usage des découvertes archéologiques Archéologie et diplomatie d’influence. Au cours de ces derniers mois France Chine International a travaillé sur la diplomatie d’influence en Bretagne. À l’été 2015, nous avions proposé le sujet avec un article sur la diplomatie du sport par rapport à la Chine. Nous poursuivons notre propos, cette fois-ci, au regard de l’usage que fait la Chine … Lire la suiteChine : archéologie et diplomatie d’influence

Image ou Mianzi ; Palais de Confucius

La Chine et l’Image (面子-Miànzi)

Importance de l’ Image (面子-Miànzi) dans la culture chinoise Article par Aurore Gavenda, extrait de Au-Delà de la Muraille, page 31. Au-Delà de la Muraille est un magazine sur la Chine rédigé, mis en page et publié par une équipe rédactionnelle composée de trois étudiants de Sciences Po Rennes : Aurore Gavenda, rédactrice en chef ; Marion Hebert, … Lire la suiteLa Chine et l’Image (面子-Miànzi)

quelques styles de la calligraphie chinoise

Un secret de femme – Le Nüshu ou la calligraphie chinoise de Liu Dong Mei

Les Nüshu ( 女書 ) de Liu Dong Mei, la calligraphie d’une artiste franco-chinoise à Chengdu jusqu’en mars 2016 Cette année, France Chine International a présenté les oeuvres de trois artistes bretons de Rennes en Chine. Ils exposent leurs travaux de calligraphie chinoise, de photographie et d’art numérique à l’école des Beaux-Arts de Chengdu depuis … Lire la suiteUn secret de femme – Le Nüshu ou la calligraphie chinoise de Liu Dong Mei

Culture entrepreneuriale chinoise, un mode de fonctionnement bien mystérieux aux yeux des français.

Culture entrepreneuriale chinoise

La culture entrepreneuriale chinoise Article par Aurore Gavenda, extrait de Au-Delà de la Muraille, pages 25-26. Au-Delà de la Muraille est un magazine sur la Chine rédigé, mis en page et publié par une équipe rédactionnelle composée de trois étudiants de Sciences Po Rennes : Aurore Gavenda, rédactrice en chef ; Marion Hebert, rédactrice en charge des … Lire la suiteCulture entrepreneuriale chinoise

Un Rêve de Millet au Musée du Quai Branly

Quai Branly : Un rêve de Millet à Paris

Le Musée du Quai Branly accueille la pièce de théâtre « Un Rêve de Millet » pour célébrer le Nouvel An chinois Brève par Kevin Viel, diplômé de l’ENSA de Toulouse, architecte assistant chez ANMA, membre de France Chine International à Paris   À l’occasion du Nouvel An Chinois, différents événements ont eu lieu un peu partout … Lire la suiteQuai Branly : Un rêve de Millet à Paris

Le Temple de Confucius à Qufu, un site classé au patrimoine mondial honorant l'ancien philosophe chinois Confucius

Rennes – Qufu : une coopération de trois années avec la ville natale de Confucius

Rennes – Qufu : une expérience réussie de coopération institutionnelleles facteurs de succès : une volonté politique de la ville de Rennes et le transfert d’expériences associés à la médiation culturelle    Dans le cadre de nos échanges avec les différentes associations, l’Association des Cadres Bretons, nous a sollicités pour répondre à trois grandes questions qui intéressent l’avenir … Lire la suiteRennes – Qufu : une coopération de trois années avec la ville natale de Confucius

gala de l'Union des Chercheurs et Etudiants Chinois de France

UCECF-Rennes célèbre le passage à l’Année du Singe

UCECF-Rennes a organisé son Gala du Nouvel An Brève par Yvane Abiven, étudiante à Sciences Po Paris, membre de France Chine International   Samedi 6 février au soir, UCECF-Rennes (Union des Chercheurs et Etudiants Chinois en France) a réuni près de 400 personnes pour plus de trois heures d’un spectacle « à la chinoise », clôturant ainsi la … Lire la suiteUCECF-Rennes célèbre le passage à l’Année du Singe

Influence aujourd'hui - la diplomatie d'influence entre la Bretagne et la Chine

La Bretagne pourrait réactiver une diplomatie d’influence, à l’image des mathématiciens du Roy

Aujourd’hui, comment la Bretagne peut-elle réactiver une diplomatie d’influence ?   Dans le cadre de nos échanges avec les différentes associations, l’Association des Cadres Bretons, nous a sollicités pour répondre à trois grandes questions qui intéressent l’avenir de la Bretagne. L’une d’entre-elle pose la question suivante : « Si ce furent d’abord les échanges commerciaux, qui ont développé des … Lire la suiteLa Bretagne pourrait réactiver une diplomatie d’influence, à l’image des mathématiciens du Roy

Victor Segalendécide en 1914 d’organiser une mission archéologique dédiée aux tombeaux des Han.

Victor Segalen ou le fabuleux destin d’un breton

Victor Segalen (1878-1919), médecin, romancier, poète, ethnographe, archéologue et sinologue Texte réalisé par Yannick Morin, Président de France Chine International Dans le cadre de nos échanges avec les différentes associations, l’Association des Cadres Bretons, nous a sollicités pour répondre à trois grandes questions qui intéressent l’avenir de la Bretagne. L’une d’entre-elle pose la question suivante … Lire la suiteVictor Segalen ou le fabuleux destin d’un breton

Village dynasties Ming et Qing

Les mathématiciens du Roy, première mission scientifique et de connaissance de la Chine

Dans la lignée des élites jésuites savantes du XVIe siècle et de Matteo Ricci, six nouveaux pères jésuites français, sous l’égide de l’Académie des Sciences et du mécénat royal de Louis XIV, partent pour la Chine. Leurs écrits de la fin du XVIIe et du début du XVIIIe siècles ont influencé la pensée occidentale et ont donné une impulsion nouvelle sur les relations entre l’Europe et la Chine. Ils sont à l’origine en Chine du savoir scientifique français qui était alors enseigné dans les collèges jésuites en Chine. La Chine aura au XVIIe et XVIIIe siècles une forte influence sur la formation de l’esprit philosophique des lumières.

Chevaux encre de l'artiste chinois Xu Ying

Les chevaux de Xu Ying en plein Paris

Exposition d’un ensemble d’encres sur papier de l’artiste Xu Ying au « Ballon rouge »Une nouvelle galerie à Paris : des liens forts entre la culture chinoise et la France    par Kévin Viel, membre de l’association France Chine International et acteur de la commission stratégie/aménagement/communication, section Paris La peinture chinoise s’invite en France. Le 3 octobre dernier, la … Lire la suiteLes chevaux de Xu Ying en plein Paris

"La démolition en attendant du neuf : triste sort des Siheyuans, encore en 2013, à Pékin"

Hutongs: qu’allons-nous faire du vieux Pékin ?

Au centre de Pékin, cité impériale aux milles facettes, se trouvent des quartiers parmi les plus vieux de Chine : les hutongs, ces petites ruelles qui desservent uniquement des maisons de plain-pied, à cour carrée, les fameux siheyuans. Le développement économique phénoménal du pays ces dernières années a mis à mal cette architecture centenaire. Hotel et bureaux modernes ont remplacé peu à peu les vieux hutongs. Aujourd’hui protégés en tant que patrimoine national, des critiques sont encore soulevées à propos de la conservation et la réhabilitation de ces lieux chargés d’Histoire. Wu Liangyong, un des plus influent architecte-urbaniste de la Chine a porté un vif intérêt pour ce sujet dès les années 1980. Le Ju’er Hutong est l’application de ses théories. Un résultat étonnant par sa justesse d’intégration dans le contexte et son caractère unique.

visite de la délégation chinoise Patrimoine rural et développement durable

Mission d’étude Patrimoine rural et développement durable en images

Visite en images de la mission d’étude de la délégation Patrimoine rural et développement durable de la Province du Shandong   Sous l’égide de l’association France Chine International, les 12 et 13 novembre derniers, Monsieur GENG Qinghai, Directeur général adjoint de la Province du Shandong à Jinan et cinq de ses collaborateurs du Département du … Lire la suiteMission d’étude Patrimoine rural et développement durable en images

calligraphe, maison, porte temple

Développement durable : des villages ruraux et rurbains à l’honneur en Bretagne

Accueil de la Délégation du Département au Logement
et la Rénovation rurale de la Province du Shandong

Dossier de presse France Chine International – 6 novembre 2015
Réalisation du programme et du dossier par Évelyne Ollivier-Lorphelin pour France Chine International

Fil Twitter
Suivez le déroulement de la journée sur le fil Twitter : #patrimoinefrcn

Avec 10 % de surfaces agricoles exploitables,
la Chine doit nourrir plus de 20 % de la population mondiale »

La terre arable et la capacité de nourrir ses habitants pour la Chine sont des enjeux stratégiques comme ceux de maintenir les populations rurales sur place. La Chine a entrepris un contrôle  de l’urbanisation plus rigoureux, face à la montée de l’immobilier qui a souvent procédé au détriment de l’agriculture en construisant sur des terres cultivables. L’urbanisation reste une tendance irrépressible car elle accompagne le développement économique. L’augmentation de la consommation de viande et les modifications des habitudes alimentaires requièrent de surcroît davantage de terres. Il faut ajouter en Chine le développement du tourisme de masse et la pression qu’il exerce sur les villages ruraux d’intérêt. le Département au Logement et de la rénovation rurale de la Province du Shandong a sollicité France Chine International pour comprendre comment en Bretagne, nous avons su conserver et adapter nos villages ruraux au XXIe siècle tout en préservant le patrimoine, en développant une activité économique, touristique et culturelle autour du développement durable.

 

 

Patrimoine naturel et bâti, l’enjeu de la préservation :
des territoires vivants et dynamiques

La Chine depuis les années 2000 a pris conscience de la valeur de son patrimoine rural et cherche à le préserver, non plus comme c’est encore parfois le cas, dans le cadre de villages musées1 qui ne seraient qu’une vitrine de ce qu’ils ont été autrefois, mais cherche désormais à conserver des territoires vivants et dynamiques. C’est tout l’enjeu de la préservation, de la gestion et de la mise en valeur du patrimoine naturel et bâti.

étudiants chinois des beaux-arts
Village de Hong Cun – Anhui – © photo : Evelyne Ollivier-Lorphelin – Mai 2009

 

Sculpture sur bois - Chine ©Evelyne Ollivier-Lorphelin - 2009
Sculpture sur bois du village de Hongcun dans l’Anhui – Chine – ©Evelyne Ollivier-Lorphelin – 2009

 

Les coopérations entre la France et l’Université Tongji de Shanghai ont mis en valeur dans la province du Guizhou, au sud-ouest de la Chine « la protection et le développement durable des villages et paysages culturels ». La très belle exposition sur le village de Zengchong à l’Institut Confucius de Bretagne en octobre dernier et la conférence tenue par les élèves architectes de Chaillot – école spécialisée dans le patrimoine – le 1er  octobre dernier à l’école d’architecture de Rennes, nous ont montré cette nouvelle orientation de la Chine.

 

En Bretagne, notre histoire, notre culture, notre vocation maritime et agricole nous rapprochent de la province du Shandong une province de près de 97 millions d’habitants, la plus peuplée de Chine après le Guangdong (plus de 105 millions). Le Shandong est un des grands berceaux de la civilisation chinoise, avec ses monuments et paysages représentatifs comme celui du temple et de la résidence de Confucius à Qufu et comme le mont Taishan près de Jinan. Le Shandong est la troisième plus riche province de Chine, qui au-delà des ses avancées dans les biotechnologies et le domaine de la santé, est aussi une terre maritime et agricole. Les coopérations entre la ville de Qingdao (jumelée avec Brest), Yantai (jumelée avec Quimper), Weihai (jumelée avec Vannes) … et Jinan (jumelée avec Rennes) font partie des relations qui ont pu être initiées depuis plus de 30 ans avec la Bretagne.

Patrimoine rural, une vie à Mellé
Patrimoine rural en Bretagne, une vie à Mellé ; © Evelyne Ollivier-Lorphelin

En mars dernier, France Chine International en partenariat avec l’ICB réunissait près de 300 personnes autour des smart cities chinoises dans la belle salle du conseil de l’hôtel de Rennes Métropole. Cette conférence en lien avec le Développement durable et les relations de confiance de longue date avec les membres de l’association France Chine International ont conduit la Province du Shandong à nous solliciter, pour cette fois découvrir comment nous avons su préserver et adapter nos villages ruraux ou rurbains au XXI siècle. A moins d’un mois de la COP21 à Paris, et quelques jours après la visite de notre Président de la République Française en Chine sur l’implication de la Chine dans la lutte contre le réchauffement climatique et la croissance verte, cette visite de hautes autorités chinoises de la Province du Shandong dans nos villages ruraux est tout un symbole pour notre territoire.

 

 

Les objectifs de restauration et réhabilitation du patrimoine en Bretagne

Les objectifs de restauration et de réhabilitation du patrimoine bâti en Bretagne répondent à cinq enjeux majeurs :

  1. patrimonial, par la préservation et la valorisation du patrimoine bâti existant,
  2. économique, en soutenant une économie locale dont la création d’une zone d’activité et/ou une activité culturelle
  3. social, grâce à la réhabilitation des bâtiments en logements sociaux,
  4. touristique, par la réhabilitation des bâtiments en gîtes ruraux,
  5. et environnemental, par la non consommation de terres agricoles pour l’urbanisation (réhabilitation du bâti).

 

 

Une diversité de solutions adaptées à la spécificité des territoires

Poilley et Mellé, deux villages ruraux de Bretagne,
de la communauté de communes de Louvigné Communauté
 

Ces villages situés à l’extrémité Nord-Est du département d’Ille-et-Vilaine, à un peu plus de 40 minutes de la Métropole Rennaise auraient pu sembler être voués à la désertification. C’était sans compter sur la volonté indéfectible du Président de la Communauté de Communes, Louis Pautrel et de ses élus. Sans activités économiques, disaient-ils, point de salut. Visionnaires, ils ont commencé, dans le cadre d’un accompagnement, par une étude systémique de leur territoire et par regarder sur l’ensemble de la chaîne de valeur les potentialités de Louvigné Communauté. Ils ont ensuite orienté le projet en fonction du marché en termes de différenciation. Cette approche confortée par un voyage de terrain en Belgique, les a conduits à proposer à Poilley, proche de l’A84 sur l’Arc Atlantique, une zone d’activité exclusivement réservée à l’agroalimentaire. Un des objectifs était également de proposer une première activité peu présente en Bretagne, une champignonnière qui pourrait servir de tremplin à l’implantation d’autres installations. Un combat de tous les instants leur a permis de créer un bâtiment blanc et d’implanter une unité de production de champignons de Paris grâce à un financement public/privé. Aujourd’hui, 80 nouveaux emplois sont annoncés.

culture sur couches de champignons de Paris
Champignons de Paris – Culture – © Evelyne Ollivier-Lorphelin

 

hortensia bleu à Mellé
Patrimoine – Mellé – Gîte rural – © E. Ollivier-Lorphelin

L’étude avait également mis en évidence la qualité paysagère et naturelle et l’importance et la qualité du patrimoine bâti rural issu du riche passé de ce territoire. Il existait par exemple, encore au début du XXe siècle une activité commerciale assez intense dans le village de Mellé comme le montrent les cartes postales anciennes. En effet, sur la quasi totalité des façades se trouvait une enseigne désignant l’activité du lieu. Des terres agricoles riches, légères et profondes, la présence de l’eau, sa politique de protection environnementale initiée grâce à la présence de ses rivières qui se jettent dans la baie du mont Saint-Michel, la mise en place de l’agenda 21 étaient autant de facteurs favorables à une croissance verte et au développement touristique du territoire.

Patrimoine rural à Mellé, commune de Louvigné Communauté, Habitat en granit réhabilité. Maison et Jardin. ©Evelyne Ollivier-Lorphelin
Patrimoine rural à Mellé, commune de Louvigné Communauté, Habitat en granit réhabilité. Maison et Jardin. ©Evelyne Ollivier-Lorphelin

Le village de Mellé, contigu à celui de Poilley, conserve encore aujourd’hui de nombreuses constructions anciennes, particulièrement au sud-est de l’église, partie du village dans laquelle il existe encore plusieurs constructions du début du 17e siècle. Le presbytère situé au nord et ses anciennes dépendances (logis, fournil, grange), ainsi que d’autres bâtiments dans le village datent du 18e siècle. Ces constructions anciennes présentent des particularités spécifiques : portes en plein cintre, baies chanfreinées, fortes pentes de toiture, présence d’un coyau2… Grâce à la mobilisation de ses habitants regroupés en association et avec l’appui de sa municipalité, Mellé avait déjà anticipé une démarche globale de développement durable. Elle avait permis de créer la maison Pierre et Nature désormais appelée Melléco qui propose un parcours touristique et pédagogique sur l’art et la biodiversité. Cette approche environnementale confortée par la mise en place de son centre d’interprétation du patrimoine et ses actions comme la création d’une exposition photographique de plein air « Hortus photographicus » tous les étés lui ont valu de nombreuses récompenses. 

Avec l’arrivée des entreprises agroalimentaires et des emplois créés, il s’agissait également de favoriser un habitat du XXIe siècle. Louvigné Communauté, souhaitait conserver ses terres agricoles en préférant la réhabilitation et la restauration du bâti existant à la création de lotissements situés en périphérie de bourg. Louvigné Communauté fait alors appel à l’Établissement Public Foncier de Bretagne qui propose alors une démarche expérimentale appelée « cœur de bourg ». Les habitants se mobilisent à nouveau avec leur municipalité avec l’appui de l’EPFB, pour créer une maison témoin du XVIIe siècle réhabilitée aux normes du XXIe siècle, et de type écohabitat. Ces belles maisons de granit de Louvigné communauté, situées à 24 minutes du château de Fougères, 40 minutes du mont Saint-Michel, 1h de Saint-Malo pourraient également devenir demain des gîtes ruraux ou accueillir des chambres d’hôtes agréables et confortables qui pourraient répondre à une clientèle de niche, qui concerne des clientèles d’origines française et étrangère. Les ressources  (produits de terroir, produits authentiques, mise en scène…) peuvent leur permettre de se positionner sur des niches commerciales spécifiques.

 

 

La Bretagne, pour les Chinois, un territoire à découvrir ou à approfondir

En cours de route, trois cas d’exemple de la diversité de nos solutions Bretonnes

Une auberge de terroir, référencée au Gault et Millau,
avec des produits frais, authentiques et de proximité
Montmuran, un château du moyen-âge breton du XIIe siècle, embelli au XVII et XVIIIe siècles
pour des réceptions d’exception
Une petite cité de caractère, Bécherel qui a su miser sur la culture et le livre.
Un clin d’œil calligraphique pour nos visiteurs chinois.

 

La Bretagne présente un potentiel considérable en termes de diversité de paysages et du bâti. Des petites villes de caractère, aux châteaux authentiques aux hébergements ruraux, notre territoire peut satisfaire les demandes d’authenticité, de typicité, d’esthétique et de confort. Les produits qui leur sont associés ont le plus souvent les qualités requises pour satisfaire une demande diversifiée.

 

photo culinaire - poivron
Gastronomie de terroir en Bretagne : Produits frais de saison – ©photo culinaire : Évelyne Ollivier-Lorphelin

 

Après avoir découvert au déjeuner le patrimoine culinaire breton à Cardroc, avec des ingrédients issus de producteurs locaux, nos invités chinois visiteront un château qui a traversé les siècles et porteur de l’histoire de la Bretagne : le château de Montmuran. Un château féodal avec sa tour du XIIe, son châtelet du XIVe siècle, son pont-levis toujours en état de marche et ses appartements des XVII et XVIII e siècle, symbole de l’art de vivre à la française. Afin de concilier la maîtrise budgétaire qu’impliquent de tels bâtiments et leur protection patrimoniale, les propriétaires de châteaux offrent très souvent des prestations de visite et d’accueil. Ils peuvent inclure, expositions, concerts, réceptions festives, d’entreprises, souvent haut de gamme… Ils abritent parfois un gîte rural ou des chambre d’hôtes et font aussi vivre des gîtes ruraux ou des chambres d’hôtes dans leur proximité.

Bécherel Petite cité de caractère
Maison à pans de bois à Bécherel, Petite cité de caractère, cité du livre – dite maison de la filandière, ancienne Hostellerie de l’Écu de Laval du XVIe siècle, maison à porche et à pans de bois en « brins de fougère » – ©Evelyne Ollivier-Lorphelin

Nous visiterons Bécherel, la cité du livre, petite cité de caractère, un label créé en Bretagne pour valoriser et redynamiser les petites cités au caractère historique. À Bécherel, l’association « Savenn Douar » avec le dynamisme de Colette Trublet a mis en place un développement culturel en milieu rural autour du livre afin de créer une dynamique favorable à la création d’emplois pour revitaliser le centre ancien qui se désertifiait depuis les années 1960. Nous apercevrons l’ancienne Hostellerie de l’Écu de Laval du XVIe siècle, maison à porche et à pans de bois en « brin de fougères ». Appelée aussi maison de la Filanderie en raison du riche passé de Bécherel portée par son marché de fils de lin, revendus par les marchands en Flandres. Un petit clin d’œil à l’art de l’écriture chinoise ancienne sera apporté par un calligraphe latin de renommée internationale, Richard Lempereur

 

calligraphe à Bécherel
Bécherel, petite cité de caractère, cité du livre, le calligraphe Richard Lempereur photo : Évelyne Ollivier-Lorphelin

 

 

 

Langouët, une commune rurbaine, une approche développement durable

Langouët, petite commune située à 20 minutes de la Métropole rennaise est une commune rurbaine. Son Maire Daniel Cueff est également Président de l’Établissement Public Foncier de Bretagne.
Ni ruraux ni citadins, les habitants de Langouët vivent à la campagne mais travaillent à Rennes Métropole, c’est-à-dire en ville. L’Insee en livre une définition statistique : est dite périurbaine une commune qui ne « touche » pas le pôle urbain – constitué de la ville centre et de sa banlieue – mais qui en dépend économiquement parce que 40 % au moins de sa population y travaille. En France les espaces périurbains ont enregistré la plus grande croissance démographique entre 1982 et 2011. À Langouët, très tôt une réflexion de fond s’est mise en place pour lutter contre l’étalement urbain et construire selon les modes de développement durable. Langouët, c’est aussi une cantine 100 % Bio, une production électrique  supérieure à sa consommation, deux lotissements écologiques, un pôle économie sociale et solidaire, la Cambuse, un bar associatif, une démarche Zérophyto, ses TAP ouTemps d’Activités Périscolaires gratuits pour les enfants, et un développement durable partagé : Bruded.

 

Un cas d’exemple : le lotissement de La Pelousière

Nous visiterons le lotissement de la Pelousière. Présentation du lotissement avec l’aimable autorisation de reproduction des textes de l’association Bruded
Bruded est une association, née en 2005, sous l’impulsion d’une poignée de petites communes rurales bretonnes fortement engagées dans des projets d’urbanisme durable. Ces pionnières ont décidé de mutualiser leurs réflexions et leurs moyens au sein d’un réseau solidaire d’échanges d’expériences et de réalisations de développement durable. Ce sont des élus qui parlent aux élus. Aujourd’hui, Bruded compte plus de 120 communes sur les 5 départements bretons.

 

Maison ossature bois
Ecoquartier de La Pelousière – Langouët ©photos Mikael Laurent – Bruded

 

« Le terrain du lotissement de la Pelousière, d’une surface d’environ 1 hectare sur un versant Sud donnant sur une zone naturelle protégée et attenant à un bois. Le programme se compose de 12 maisons en accession à la propriété et de 6 logements collectifs en locatif social, sur la base de la Charte ADDOU (Approche Développement Durable dans les Opérations d’Urbanismes), avec un objectif commun : créer pour des familles modestes, un environnement et un habitat durable, sain et économe en énergie ». 

Principes de mise en oeuvre retenus

  • Favoriser la mixité sociale : diversification des typologies d’habitats (logement individuel en accession sociale et logement en collectif social). Prix de vente arrêtés 188 euros TTC/m² terrain compris pour les maisons

  • Produire un habitat économe et propre. Les maisons et le collectifs sont au niveau BBC : orientations Nord-Sud, chauffage bois, isolation renforcée, eau chaude sanitaire, matériaux sains (bois non traité, ouate de cellulose, peinture et lasure sans COV, revêtement de sol en caoutchouc)

  • Promouvoir des formes d’habitat adaptées à Langouët et respectant les principes du développement durable (insertion dans le paysage, limitation des emprises privées, forte densité qui s’insère dans le paysage rural)

  • Préserver la qualité de l’eau et réduire les consommations d’eau potable : technique alternative de gestion des eaux pluviales et Limitation des surfaces imperméabilisées

  • Renforcer la participation et la cohésion sociale : chantier participatifs avec les futurs habitants (encadré par les compagnons bâtisseurs de Bretagne)

  • Favoriser les modes de déplacements doux : largeur de la voirie limitée, pas de stationnement sur la voirie, Création d’espaces paysagers de rencontre

 Une approche globale, par Daniel Cueff, Président de l’ Établissement Public Foncier de Bretagne

Daniel Cueff présentera à la Mairie de Langouët les grands principes, les objectifs et les actions mises en œuvre par l’EPFB sur l’ensemble de la Bretagne. Un pot de l’amitié avec des produits du terroir viendra renforcer les perspectives d’ouverture et de partenariat avec la Chine et plus spécifiquement avec sa Province du Shandong.

 

 

Rennes, la métropole

 Enfin une visite de Rennes s’effectuera en soirée : maisons à pans de bois, ville du XVII, XVIIIe, XXIe siècle et shopping.

 

 

Saint-Malo
une ville historique préservée et réhabilitée
après les destructions de la seconde guerre mondiale

Nos visiteurs chinois ont désiré découvrir Saint-Malo pour comprendre comment nous avions pu dans les années 50 redonner à cette ville historique tout son caractère, en intégrant les concessions faites à la vie moderne, notamment en termes de circulation automobile et de salubrité publique. A l’échelle de la Chine, Saint-Malo reste une petite ville qui toutefois est intéressante par sa dimension historique et touristique.

 

Pour découvrir Saint-Malo, nous commencerons notre parcours par la presqu’île d’Alet, ancienne cité gallo-romaine et de l’Anse du port Solidor où se trouve la Tour du même nom. Située à l’embouchure de la Rance, sur l’ancienne commune de Saint-Servan, la Tour Solidor est un donjon fortifié. Elle a été construite de 1369 à 1382, sur ordre du duc Jean IV de Bretagne, pour contrôler l’entrée de l’estuaire de la Rance et Saint-Malo. Depuis le chemin de ronde, elle offre un magnifique panorama sur l’estuaire qui abrite l’usine marémotrice de la Rance et sur la ville. Elle accueille aujourd’hui le Musée International du long cours Cap-Hornier. Les Malouins, ont été les premiers découvreurs français à franchir le redoutable Cap Horn à la fin du 17e.
C’est à partir du parcours du fort de la Cité d’Alet qui offre le plus beau point de vue d’ensemble sur la baie que nous découvrirons un des profils de la ville de Saint-Malo et les forts au large de Saint-Malo. Le Petit Bé est l’un des ouvrages les plus remarquables, par sa situation parmi les forts des îlots de la baie qui sont aussi le fort National, le fort Harbour et le plus au large, le fort de la Conchée. On y voit également l’île de Cézembre, la plus importante des îles de la baie de Saint-Malo.

 

Saint-Servan - montage
Saint-Malo, l’Anse solidor, la tour solidor du XIVe siècle et le port de plaisance des Bas-Sablons – Cité d’Alet/ST Servan © photos : Évelyne Ollivier-Lorphelin

 

  

Nous découvrirons le profil d’une des façades de Saint-Malo par la promenade du fort de la Cité d’Alet (photo 2). La première est prise de Dinard.

photo vue d'ensemble de ST Malo - vue de Dinard
Vue panoramique de ST Malo – © photo : Jean-Pierre Lorphelin
Vue de la cité d'alet sur Saint-Malo
Saint-Malo Intra-Muros – Octobre 2015

Détruite à 80 % en 1944 à la fin de la seconde guerre mondiale, la ville Intra-Muros de Saint-Malo conserve 78 maisons et immeubles datables des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles. La reconstruction s’est faite sous l’impulsion de Guy La Chambre son maire et ancien ministre d’État, de ses habitants, du ministère de la Reconstruction et grâce à des dons venus du Québec, sur une période de douze ans (1948-1960).

Au cours des siècles, la ville ancienne a évolué. En 1636, Dubuisson-Aubenay décrit la ville « extrêmement pressée et habitée, et presque toute de vieilles maisons de bois à pignons tout secs », avec « toutefois quelques maisons nouvelles, bâties tout droit à plomb de pierre de Chozay ». La densité de l’habitat de bois est alors importante. En 1661, lors de  » la grande brûlerie « , 287 de ces maisons de bois disparaissent, en 1781 il y en a encore près de 148 « fort anciennes et bâties de bois ».  Il faut préciser qu’à Saint-Malo existait en 1694 une « communauté des architectes tant de vaisseaux que de maisons ». On doit sans doute encore à la construction navale la formule du « ballet », cette galerie vitrée en porte à faux que l’on peut voir encore sur quelques façades de rares maisons dans l’actuel Saint-Malo. 

Avec la prospérité due au commerce maritime, ce mode de construction bois va  progressivement être remplacé par des constructions principalement en moellons de granit. Dans son enceinte médiévale du XIIe, du début du règne de Henri IV à la fin de celui du règne de Louis XIV, la ville double de population. La ville construit de nouvelles maisons de pierre et grimpe en hauteur sous la pression démographique mais  la permanence du parcellaire médiéval survit à l’incendie.  

Premier port de commerce du royaume, Saint-Malo devient autour de 1690 une place de guerre de premier rang. Vauban y séjourne pour la première fois au printemps 1689, les négociants/armateurs sont particulièrement attachés à leur ville et refusent de la quitter. Arrive alors avec Simon de Garangeau, architecte et ingénieur du roi, le temps des ingénieurs. Ils vont engager les accroissements successifs et construire la ville classique. Les hôtels particuliers sont alors bâtis. Ces hôtels sont d’une « rigueur toute militaire ». Leur beauté tient à la qualité de l’appareil en granit de Chaussey et à sa couleur, à l’homogénéité rythmique des volumes et à leur sobriété, à l’espace et à la lumière des nouveaux quartiers. Ce qui caractérise la ville est alors la modestie et la sévérité d’une architecture en hauteur, en dépit des fortunes colossales, que seuls les vantaux sculptés ou la richesse du décor intérieur trahissent. Cette mutation stylistique des années 1690-1700 est  aussi le temps de la Compagnies des Indes et des premières mondialisations des échanges entre la Chine et la France.  

Après la destruction, que fallait-il faire ? Les urbanistes sont parvenus à ressusciter l’aspect architectural classique de la ville de Saint-Malo construite à nouveau en granit de Chausey, tout en améliorant les conditions de confort et de circulation. Les premiers plans de la reconstruction de Saint-Malo intra-muros sont dus au grand prix de Rome Marc Brillaud de Laujardière. Louis Arretche, grand prix de Rome et architecte reconnu à l’époque qui reprend les esquisses de Brillaud précise : « la réussite de la reconstruction dépend avant tout du profil et de l’aspect des quatre façades maritimes et portuaires de la cité » de Saint-Malo, rare ville française qui peut se découvrir d’un même regard et sur tous les côtés. « Restituer prioritairement les quatre grandes façades de la ville afin de lui donner sa silhouette antérieure et de déterminer le gabarit du vaisseau ». Suivant la volonté de Raymond Cornon, Louis Arretche conserve les profils de la cathédrale et du château, bâtiments qui fixent les lignes maîtresses du volume d’ensemble. À l’intérieur, une plus grande liberté procède à la reconstruction des immeubles. La reconstruction de l’hôpital et de la prison hors les murs libère une grande surface, ce qui permet à Arretche d’élargir les rues. Il instaure des hauteurs d’immeubles avec des étages de 3 à 6 niveaux. Les façades sont construites avec une grande sobriété sans élément somptuaire, en jouant uniquement sur le décrochement des terrasses pour protéger les commerces. Les toitures ont des pentes à 50 et 60 degrés. Le granit de Chausey et l’ardoise sont imposés, sans oublier le béton brut de décoffrage.

Nous visiterons la ville intra-muros dans un second temps afin de voir au plus près ses bâtiments anciens (château, tour Quic-en-groigne, la plus ancienne maison de Saint-Malo du XVe siècle, cours de la Houssaye, la Cathédrale…) et les immeubles de la reconstruction des années 50, sans oublier de faire « le tour des murs » ou des remparts. Ce voyage sur Saint-Malo se terminera par une séance shopping qui  permettra à nos visiteurs chinois d’apprécier les produits malouins.

 

  

La Chine demain, une civilisation écologique ?

L’environnement est devenu un enjeu particulièrement crucial en Chine ces dernières années. Au-delà de ses émissions de gaz à effet de serre, le pays souffre de pollutions de ses fleuves, ses sols et ses eaux souterraines. Les particules fines, dues à la prépondérance du charbon dans la production d’électricité, par exemple rendent l’air quasi irrespirable à Pékin. La pollution est  devenue au fil du temps un problème majeur de santé publique et le gouvernement chinois a commencé à en mesurer le risque pour sa croissance économique. Les entreprises chinoises des énergies renouvelables ont trouvé sur leur marché intérieur de gigantesques débouchés pour des produits de plus en plus élaborés. Le pays est devenu en quelques années le champion incontesté de la croissance verte (panneaux solaires…). La Chine investit désormais en masse dans l’éolien et le solaire, notamment dans l’habitat. Le nouveau plan quinquennal pour 2016-2020 rendu public il y a quelques jours, introduit le concept de « civilisation écologique ». Il prévoit d’accentuer encore l’effort dans ces secteurs au détriment du charbon. Les villages ruraux chinois vont aussi participer à cette révolution verte. Puissent nos exemples autour du développement durable, à Louvigné Communauté et à Langouët leur apporter toutes proportions gardées, des éléments d’inspiration et … nous aider à développer des partenariats avec la Bretagne.

 

Contributeur : Évelyne Ollivier-Lorphelin,
Photo à la une : photographies réalisées à Qufu en septembre 2008 par Évelyne Ollivier-Lorphelin ; Palais de Confucius, calligraphie chinoise 
Photographies : voir mention sous les photographies : Évelyne Ollivier-Lorphelin, Jean-Pierre Lorphelin et Mikaël Laurent de Bruded. Les photographies présentées ne sont pas libres de droit.
Directeur de la publication : Yannick Morin, Président de France Chine International

 

Notes

1 le village de Hongcun dans l’Anhui où a été prise cette photo, est payant ! Des barrières sont installées à l’entrée !
2 « Chevron rapporté à la base d’un versant pour adoucir la pente de l’égout »

 

Sources

Unesco – Anciens villages du sud du Anhui – Xidi et Hongcun
Le monde diplomatique novembre 2015 ;Paysans chinois entre cueillette et Internet ; Au village des Zha 
Louvigné communauté
Bretagne rurale et rurbaine  » Bruded « 
Langouët, une commune écologique bretonne qui innove avec ses habitants

 

Informations journalistes

Un espace presse sera mis à votre disposition le 10 novembre. Vous pourrez disposer de la feuille de route et du conducteur pour vous permettre, si vous souhaitez nous rejoindre, d’avoir les horaires de lieux visités. Des photographies seront réalisées tout au long du parcours. Elles seront mise en ligne, à votre disposition dans le cadre de vos publications, dans l’après-midi du  13 novembre. Sur l’espace presse, vous trouverez également nos coordonnées téléphoniques.

 

Participez à des projets d’avenir franco-chinois
Si vous êtes intéressé par l’approche adoptée par France-Chine-International et si vous souhaitez prendre part à ou lancer un projet, notre bureau se tient à votre disposition.
Contact : contact@france-chine-international.com 

 

Rejoignez-nous sur Facebook 

Le Facebook de France Chine International
Rejoignez France Chine International sur Facebook
Mont Saint-Michel en Octobre 2015

Le mont Saint-Michel, digital bay entre Bretagne et Normandie, ouverte sur le monde

L’Association des Cadres Bretons à Paris lance une campagne de financement participatif en faveur de la renaissance « hors-les-murs » du mont Saint-Michel. Et à terme, permettre à la Merveille de l’Occident de tisser une toile en Orient.   D’après le communiqué proposé par Yves Auffrey et par Kevin Lognoné, respectivement Président et  Vice-Président de l’Association de … Lire la suiteLe mont Saint-Michel, digital bay entre Bretagne et Normandie, ouverte sur le monde

Joseph François Dupleix un stratège brestois d’Asie au temps de la compagnie des Indes

Qui est donc Joseph François Dupleix ? Brève par Kevin Lognoné Rubrique : Éclairer le présent à la lumière de l’histoire Pour enrichir les sphères de réflexion sur les bretons d’Asie, voici quelques éléments à propos d’un personnage breton1 souvent méconnu mais qui a pourtant joué un grand rôle en Asie : Joseph François Dupleix.  Le jeune Joseph François Dupleix … Lire la suiteJoseph François Dupleix un stratège brestois d’Asie au temps de la compagnie des Indes

concert en plein air

French Miracle Tour, la musique rennaise en Chine

Retour sur un projet culturel Franco-Asiatique  le French Miracle Tour (avril/mai 2015)   Brève par Philippe Chartois (iReplay), startup rennaise Le French Miracle Tour, coproduit par I Love Creative Music et l’association FAKE, avec le soutien de l’Institut Français, est né de la volonté de soutenir le développement de la carrière internationale de jeunes talents rennais … Lire la suiteFrench Miracle Tour, la musique rennaise en Chine

Vue de la cité d'alet sur Saint-Malo

Saint-Malo et Lorient au coeur des premières mondialisations des échanges entre la Chine et la France

une page d’histoire économique sur les premières mondialisations des échanges entre la Chine et la France avec le grand commerce maritime au départ de Saint-Malo et de Lorient.

La collection personnelle de Zao Wou-ki donnée à Issoudun petite ville du centre Ouest de la France

Zao Wou-ki un peintre franco-chinois, un artiste de la synthèse et de la rencontre entre l’Orient et l’Occident Françoise Marquet-Zao vient de faire don au musée de la ville d’Issoudun du Centre-Ouest de la France d’une collection exceptionnelle de 90 œuvres d’art de son mari le peintre Zao Wou-Ki. Parmi les artistes prestigieux collectionnés par le … Lire la suiteLa collection personnelle de Zao Wou-ki donnée à Issoudun petite ville du centre Ouest de la France

broderie Pascal Jaouen

Artisanat d’art à Rennes : 20 ans de l’Ecole de Broderie d’Art Pascal Jaouen

Destination Rennes – Office de tourisme Exposition d’ artisanat d’art du 19 septembre au 1er novembre 2015 Chapelle Saint-Yves Rennes 20 ans Ecole de Broderie d’Art de Pascal Jaouen Destination Rennes – Office de tourisme – situé dans un des rares joyaux du gothique flamboyant à Rennes – vous propose du 19 septembre au 1er novembre à la chapelle … Lire la suiteArtisanat d’art à Rennes : 20 ans de l’Ecole de Broderie d’Art Pascal Jaouen

Créateurs et artisans bretons et du shandong au Grand Palais à Paris

L’association Libre ARTbitre (LAB) a mis à l’honneur créateurs et artisans bretons et du Shandong à l’occasion de la Biennale « Révélations», au Grand Palais, à Paris du 10 au 13 septembre 2015   Brève par Yvane Abiven – 14 septembre 2015 À Paris, « Révélations » la biennale internationale des métiers d’art contemporains a révélé du 10 au … Lire la suiteCréateurs et artisans bretons et du shandong au Grand Palais à Paris

Vivez le voyage en Chine de la mission Prosper Marie Giquel – 日意格

Rapport succinct de rencontres et d’étonnements de Kevin Lognoné Retour de mails de Kevin Lognoné, de l’Association des cadres bretons, chargé de la commission  Kavadenn et de l’appel à idées qui portait sur la transformation numérique du Mont-Saint-Michel. Avec Kevin Lognoné de l’ACB (Association des Cadres Bretons), nous souhaitons vous faire partager quelques instants de la mission Prosper Marie Giquel qui … Lire la suiteVivez le voyage en Chine de la mission Prosper Marie Giquel – 日意格

esquisses vêtements

Le luxe français redécouvre la broderie d’art bretonne

« Le folklore breton est spécialement riche de broderies et d’audace, ça m’a beaucoup inspiré » assure le Jean-Paul Gaultier. Sa collection automne-hiver 2015 est une véritable déclaration d’amour à la Bretagne. L’actrice Catherine Deneuve le confirmait « cette collection est absolument somptueuse ». Le recours à la broderie d’art bretonne dans le luxe français et à l’international est dû au travail de personnalités comme celle du brodeur-créateur-styliste-professeur Pascal Jaouen. Pascal Jaouen a su valoriser le savoir-faire traditionnel tout en revisitant dans la modernité l’usage de l’art de la broderie bretonne. Les chanteuses Gwennyn et Nolwenn Leroy portaient déjà ses créations inspirées de cet art si inventif. Le rayonnement de la broderie bretonne outrepasse désormais les frontières régionales et s’exporte à l’international. Nul doute qu’au pays de la soie, où la broderie de Lu se confond avec ce qui est rare et précieux, les femmes n’adoptent la richesse des créations inspirées de la broderie traditionnelle bretonne.

Pavillon Chine Milan

L’ Exposition universelle Milano 2015

Les membres de l’association France Chine International sont allées visiter pour vous l’exposition universelle de Milan 2015 et particulièrement les pavillons chinois et français qui ont fait l’objet de cet article avant leur départ. Frédéric Morisson, membre du bureau, vous rapporte quelques photographies du Pavillon chinois qui mettait en avant ses produits alimentaires, thé, riz hybride, soja et … la route de la soie. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à nous contacter.

grande scène aux Vieilles Charrues - Chanteur Muse

Les Vieilles Charrues 2015, entre les groupes de renommée internationale, la culture bretonne vibre

Bretagne : Les Vieilles Charrues 2015 : première journée en images avec Muse, Caravan Palace et Christine and the Queens – un public intergénérationnel, deuxième journée en images avec Calogero et George Ezra…, troisième journée en images avec Joan Baez, London Grammar et Hannah Reid la chanteuse, Lionel Richie le king de la soul… sur la scène Glenmor.
La culture bretonne est promue avec le Label Charrues, crée pour aider les talents musicaux bretons à émerger. La scène Gwernic offre une opportunité exceptionnelle a de jeunes talents de se faire connaître.

Festival des Vieilles Charrues : recette locale au rayonnement international

Le festival des Vieilles Charrues est un festival à la programmation éclectique et accueille les plus grands artistes français et internationaux comme les talents émergents. Soutenu par de nombreux bénévoles, le festival reverse une partie de ses revenus pour soutenir la culture locale de la musique à la protection du patrimoine ou à l’enseignement de la langue bretonne.

Festival Interceltique

Les bagadoù, la musique comme pont entre traditions bretonnes et modernité

La Bretagne est une terre de traditions, et la musique bretonne constitue une vitrine exceptionnelle de la culture régionale. Les bagadoù1, groupes de musique bretonne, reprennent les nombreux morceaux traditionnels, avec les instruments emblématiques du folklore breton. Mais ces formations musicales offrent également de nouvelles mélodies, de nouveaux ensembles musicaux qui s’inspirent des airs traditionnels, … Lire la suiteLes bagadoù, la musique comme pont entre traditions bretonnes et modernité

coucher de soleil sur la côte Nord Bretagne

Bretagne : un territoire aux confins de l’Europe

La Bretagne, un territoire là où la Terre se mêle à l’Océan.   La Bretagne, située à l’extrémité Nord-Ouest de la France jouit d’une diversité naturelle et culturelle. Le climat doux et tempéré de la région a favorisé le développement d’une flore très riche, dont le conservatoire botanique de Brest assure la préservation et promeut … Lire la suiteBretagne : un territoire aux confins de l’Europe

diplome confucius

Le système des Guanxì (關係)

Les enjeux géopolitiques, économiques et sociétaux entre l’Orient et l’Occident dépendent en partie de la compréhension de la notion de Guanxì (關係). Elle s’explique par l’importance de la philosophie confucéenne, influente depuis plus de deux siècles en Chine. Son application est encore renforcée par la stabilité que confère ce maillage relationnel dans la société actuelle. Il est essentiel de tisser des liens forts en amont, et cette étape est bien souvent la plus difficile quand il s’agit pour un professionnel étranger à cette philosophie, d’établir des liens avec un partenaire chinois. Les Guanxì (關係) demandent beaucoup de temps et un investissement financier et personnel conséquent (人情 Rénqíng). Ce processus en amont permet d’établir une relation de confiance dans la durée. Cette approche se heurte aux concepts cartésiens de notre société occidentale caractérisée par son individualisme et qui rendent difficiles les relations avec l’empire du milieu, marqué par son collectivisme. Pour l’Occident, depuis Aristote, les modes de raisonnement fonctionnent conformément au principe d’identité et de non-contradiction, tandis que l’Orient s’accommode très bien du paradoxe.

Festival Interceltique

Cercles Celtiques

Les cercles celtiques, viviers culturels d’une Bretagne contemporaine Peuple d’explorateurs tournés vers le Grand Large, les bretons sont néanmoins attachés à leur terre et à leur culture. Les cercles celtiques émanent de la nécessité ressentie d’affirmer cette identité régionale tout en transmettant et faisant vivre la culture bretonne. Ces associations ont pour but de mettre … Lire la suiteCercles Celtiques