Collection de Monsieur X : Millon expose la Chine des XIX et XX siècles

Collection de Monsieur X : Millon expose la Chine des XIX et XX siècles

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Des photographies de l’Empire du Milieu des XIXe et XXe siècles sont présentées par la Maison MILLON dans le cadre de l’exposition-vente de la Collection de Monsieur X, « Regards sur la Chine »

 

Du 23 au 24 juin 2016, la Maison MILLON accueille l’exposition-vente de la Collection de Monsieur X, « Regards sur la Chine », formée de photographies qui dépeignent l’Empire du Milieu à travers différents regards, entre 1860 et 1970. Ces clichés uniques ont été rassemblés par le conservateur français spécialiste de la photographie, Alain SAYAG, qui donnera une conférence le 23 juin, sur les lieux de l’exposition.

 

 

Communiqué de Presse publié par la Maison MILLON au sujet de cet événement :


MILLON

COLLECTION DE MONSIEUR X
REGARDS SUR LA CHINE
1860-1970

VENTE LE VENDREDI 24 JUIN 2016 – 14H30
Salle V.V. 3 Rue de Rossini – Quartier Drouot – Paris 9


EXPOSITION : Jeudi 23 juin, de 11h à 19h – Vendredi 24 juin, de 11h à 12h Salle V.V. 3 Rue de Rossini – PARIS 9


 

Alors que Paris adoptera les couleurs de l’Asie pour une semaine de ventes aux enchères et d’exposition autour du raffinement des arts asiatiques, c’est une première en France que nous proposent la Maison MILLON et l’expert Christophe GOEURY. Le 24 juin prochain, près de 200 lots, épreuves unitaires ou albums sur la Chine provenant de la remarquable Collection de Monsieur X, défileront sous le marteau d’Alexandre MILLON.

Constitué au fil des ans par Alain SAYAG, conservateur honoraire de la photographie du Centre Georges Pompidou, et du Musée d’Art Moderne de Paris, cet ensemble unique révèle l’incroyable métamorphose que connut l’Empire du Milieu, entre 1860 et 1970. Situé à la charnière entre tradition impériale et révolution culturelle, ce témoignage en images confronte les regards et les points de vue, de l’importation européenne de la photographie en Asie, à la naissance du photoreportage en Chine.

Regards sur la Chine

 

LA COLLECTION DE MONSIEUR X vue par Alain SAYAG

« Rares sont les collections consacrées à la photographie en Chine, qui comme la collection présentée dans cette vente, réunissent tous les noms célèbres d’occidentaux au XIXème siècle en Chine. On y trouve donc des épreuves dues à Felice BEATO, William SAUNDERS, Sylvester DUTTON, Vincent MICHAELS, LANG Jingshan, ZHANG Yinquan, ou encore Auguste FRANCOIS à côté de clichés qui, pour l’instant, restent anonymes.
Mais ce qui caractérise cette collection et qui en fait la spécificité c’est la place importante faite aux photographes chinois. Aussi bien anciens, comme le remarquable et sensible Sanchirou YAMAMOTO que ceux qui, durant l’entre-deux-guerres guerres, tentèrent de bâtir les fondements d’une photographie artistique moderne et nationale. L’histoire de ce mouvement reste à écrire mais on ne pourra pas alors négliger les ressources qu’offre l’ensemble réuni par Monsieur X. LANG Jingshan qui fonde en 1928 la première société photographique de Chine qu’il quittera pour Formose en 1949, est le plus remarquable témoin d’une tentative de synthèse à travers une photographie résolument esthétisante mais il convient de citer à ses côtés les noms de CHEN Chunlin ou LIU Schicheng qui se veulent plus résolument modernistes et n’hésitent pas à pratiquer la photo de nuit ou le nu.
Enfin, cette collection réunit des ouvrages imprimés et illustrés de photographies originales, rares mais indispensables pour accéder à une bonne connaissance de la photographie chinoise ».

Alain SAYAG,
Conservateur honoraire du Centre Georges Pompidou & du Musée d’Art Moderne de Paris

 

 

 

CARNET DE VOYAGE
Découvertes de la Chine à travers l’objectif

Pays fermé et interdit jusqu’au début du XIXème siècle, la Chine est l’objet de fantasmes dans l’imaginaire européen. Les rares occidentaux y ayant séjourné sont revenus chargés d’images toutes aussi fascinantes les unes que les autres.

 

Regards sur la Chine
William SAUNDERS (1832-1892) « Prisonnières dans une cangue », c. 1870-1880 – Tirage albuminé 20×26,8cm – Estimation 500 / 600€

 

La photographie enregistre les contrastes de cette civilisation, dont la beauté et le raffinement des oeuvres d’art et de l’architecture côtoient des coutumes et un système judiciaire archaïque, comme en témoigne la photographie de William SAUNDERS représentant des prisonnières dans une cangue, estimée 500/600 euros, qui contraste avec la quiétude de ce pavillon à flanc de montagne immortalisé par LANG Jingshan et estimé 2 500 / 3 000 euros.

 

Regards sur la Chine
LANG Jingshan (1892-1995) « The Old Pavilion among the Mountains », 1936 – Photographie composite 30x40cm – Estimation 2500 / 3000€

 

 

Avant les années 1880, la photographie en Chine peut se diviser en trois catégories : les portraits, les scènes de genres et les vues topographiques.

En premier lieu, les photographes exerçant en Chine sont généralement cantonnés aux ports de commerce dans lesquels les étrangers, par le biais de traités, jouissent de l’exterritorialité. Véritables enclaves européennes en Chine, ces portions de territoire possèdent un horizon limité et empêchent le voyageur de s’aventurer sans passeport, au-delà des zones circonscrites par les concessions.

Les représentations photographiques de la Chine impériale de cette époque n’illustrent donc qu’une part infime de cette civilisation méconnue.
Par ailleurs, les temps de pose nécessaires pour obtenir une image à l’aide d’une plaque au collodion humide rendent impossible la réalisation de scènes prises sur le vif.

Dès lors, d’un point de vue purement technique, les sujets qui se prêtent le plus à l’opérateur sont immobiles : paysages et monuments, portraits réalisés en atelier. Ainsi, face à la catégorie des scènes types, le spectateur contemporain doit s’interroger sur la véracité de l’image.

 

Regards sur la Chine
Carl MYDANS (1907-2004) « Barber’s assistant cleans ears after shaving, Tsin Young Koon », c. 1941 – Tirage argentique d’époque – Cachet de l’auteir, légende manuscrite au crayon en anglais au dos – 18,3×23,6cm – Estimation 150 / 200€

 

Parmi les thèmes rapportés de voyage ou photographiés par les militaires français à la fin du XIXème et au début du XXème siècle, l’iconographie des supplices chinois est récurrente. Elle s’inscrit dans un panorama de clichés de la Chine impériale et se trouve intercalée entre les vues de temples et de monuments, les petits métiers de la rue ou les fumeurs d’opium. Toutes ces images participent à la création d’un imaginaire occidental dans lequel la Chine apparaît sous les traits d’un peuple aux traditions séculaires, mêlant raffinement et sévérité.

 

Cette collection met en lumière le travail méconnu des photographes chinois des années 1920 à 1970, qui, à travers une photographie moderne, apportent un regard nouveau sur leur culture.

Alors qu’au XIXème et au début du XXème, les photographes s’attachaient à rapporter des images proches d’une étude ethnographique et topographique, les jeunes photographes chinois de l’entre-deux-guerres-guerres s’attachent à prolonger leur culture ancestrale picturale vers une vision plus graphique, à travers le média photo.
LANG Jingshan, LIU Shuchong, ZHANG Yinquan ou Lewis L. WONG en sont les talentueux représentants. Travaillant sur des techniques nouvelles comme la photographie composite et la superposition, en témoigne l’épreuve de LIU Shuchong « Time and wait for no man », estimée 600 / 800 euros. Ou représentant des nus très avant-gardistes.

Regards sur la Chine


CONTACT PRESSE
Marina DAVID | +33 6 86 72 24 21 | m.david@marinadavid.fr

CATALOGUE ET VISUELS HD DISPONIBLES SUR DEMANDE


 

LE DEPARTEMENT PHOTOGRAPHIE

Le département photographie organise des expositions et ventes de collections complètes. La spécificité du département est la vente de monographies des plus grandes signatures du XXème siècle : BRASSAÏ, BLANC ET DEMILLY, ILSE BING, DYNASTIE DERIAZ, LEON GIMPEL, JEAN MORAL, FREDERIC BARZILAY, … Ventes inscrivant des records mondiaux au marché de la photographie de collection. Chacun des événement est accompagné d’un catalogue, aujourd’hui objet de référence pour les collectionneurs.

 

L’EXPERT CHRTISTOPHE GOEURY

Christophe GOEURY organise depuis plus de 20 ans des ventes aux enchères spécialisées et depuis plus de 10 ans des événements photographiques dédiés à la maison de vente MILLON. Son expertise s’étend de la photographie de collection à la photographie amateur (vernaculaire) des XIX et XXème siècles. Elle port également sur la photographie de cinéma, le pré-cinéma, les appareils photos, …
La particularité de son regard, fruit de son expérience de photographe professionnel indépendant de 1980 à 1995 est aujourd’hui mise à profit à travers l’organisation d’expositions et ventes aux enchères pour un public toujours plus large.

Regards sur la Chine


Contributeur texte : Reprise du Communiqué de Presse de l’événement.
Photo à la Une : Auteur Non-identifié, « Portrait de quatre femmes assises » c.1880 – Photomontage, tirage albuminé rehaussé à la gouache, monté sur carton, trace du cachet rouge du studio au dos – 16,3 x 21,6 cm (17,2 x 22,4 cm) – (acc.) 300 / 400 €
L’ensemble des photos de cet article sont extraites de la Collection de Monsieur X
Intégration et SEO : Yvane Abiven
Rédacteur en chef pour le blog de FCI : Évelyne Ollivier-Lorphelin, Vice-présidente de France Chine International
Directeur de la publication : Yannick Morin, Président de France Chine International

 

Pour en savoir plus

Exposition-vente « Regards sur la Chine », Maison Millon, 23-24/06

 

Sur le même sujet

Jeunes photographes chinois de Jinan : un autre regard sur la ville – visite de la ville de Rennes le 3 avril 2016
Jeunes photographes chinois de Jinan : découverte du cœur de Rennes à travers le regard d’enfants chinois
Jeunes photographes chinois de Jinan : Workshop photos à La Gacilly le 4 avril 2016
La photographie, une force douce pour découvrir la Bretagne – vidéo « jeunes photographes chinois »

 

 

France Chine International – Qui sommes-nous ?

Mission/Vision de France Chine International

 

Participez à des projets d’avenir franco-chinois

Si vous êtes intéressé par l’approche adoptée par France-Chine-International et si vous souhaitez prendre part à ou lancer un projet, notre bureau se tient à votre disposition.
Contact : contact@france-chine-international.com 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Laisser un commentaire