Architecte en Chine - Ningbo History Museum, WANG SHU architecte, Ningbo, © photo Kevin Viel, 2014

« Être Architecte en Chine »

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

« Être Architecte en Chine » : mise en lumière des challenges pour la nouvelle génération d’architectes chinois

La définition de l’Architecture est aussi vaste que la Chine. Bien sûr, c’est avant tout l’art de bâtir. Certains vont même jusqu’à affirmer qu’il s’agit du jeu savant, correct et magnifique des volumes assemblés sous la lumière. Pourquoi pas. L’exercice du métier d’Architecte est constitué de multiples étapes, de la pensée, par la main, jusqu’au plan et enfin la direction de l’ouvrage qui sort de terre. Ce métier est également varié, et tels sont les styles, les usages, les typologies ou encore les matériaux à disposition. Il y a autant de couleurs qu’il y a de manière de Faire l’Architecture dans le monde. Cependant, à l’autre bout de celui-ci, dans l’Empire du Milieu, la profession est en plein cataclysme. On estimait le nombre de pratiquants en Chine à 30 000 il y a dix ans, soit un architecte pour 42 000 habitants (27 000, soit un pour 2 200 en France à cette époque). Depuis, le métier s’est surdéveloppé. Les villes se sont surdimensionnées. La Chine s’est surdéveloppée. Dès lors, quelles sont les formations proposées pour cette nouvelle génération d’architectes, et de quoi sera bâti leur avenir ? Ce sont les sujets qui sont abordés dans le livre Être Architecte en Chine, à travers des regards croisés.

 

Architecture Le Nid d'Oiseaux, Herzog & de Meuron architectes, Pékin, © photo Kevin Viel , 2014
Le Nid d’Oiseaux, Herzog & de Meuron architectes, Pékin, © photo Kevin Viel , 2014

 

Être Architecte en Chine est le fruit d’un long travail mené par Christine Alexandre-Dounet, responsable scientifique du partenariat franco-chinois Toulouse-Pékin de 2009 à 2014, Enseignante HDR et Docteur en Etudes Urbaines en collaboration avec trois jeunes passionnés par la Chine. Rita RAMONY, architecte HMONP, s’est intéressée à la formation des architectes chinois ainsi que l’organisation de la profession dans l’Empire du Milieu. Ses conclusions sont l’objet du premier chapitre de la publication. Dans un second temps, Kévin VIEL, architecte, partage sa recherche sur la nouvelle génération d’architectes chinois et ses caractéristiques, enjeu majeur pour le visage de l’architecture à venir en Chine. Enfin, Mingding PAN, architecte HMONP, fort d’une double culture et d’une curiosité à toute épreuve, après avoir obtenu en 2013, le Prix du Meilleur Diplôme de France en Architecture,  travaille aujourd’hui entre les deux pays et s’est interrogé sur la manière de « produire » aujourd’hui, la ville en Chine. Pour finir, le livre conclut avec de brefs témoignages de Maylis BANCAL, Juliette VIEBAN, et Joan STRAUB pour qui la Chine représente aussi plus qu’un brin de vie. L’édition du livre Être Architecte en Chine a été soutenue par l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Toulouse, et traduit en anglais et chinois.

 

Architecture Pudong dans les nuages, Shanghai, © photo Kevin Viel 2014
Pudong dans les nuages, Shanghai, © photo Kevin Viel 2014

 

Être Architecte en Chine, c’est 164 pages à dévorer, avec ou sans baguette, pour mieux comprendre l’évolution du métier d’architecte en Chine. France Chine International vous dévoile en avant-première un extrait de la publication :

« Alors que Le Courrier International de l’Architecte du 29 août 2012 , reprenant un article publié dans le Global Times, quotidien chinois, titre en parlant de la Chine « Quand l’esthétique du pouvoir menace l’architecture chinoise », nombreuses sont les interrogations que l’on peut avoir sur l’architecture produite en Chine en ce début de XXIème siècle. Si l’auteur anonyme de cet article met « en lumière l’esthétique décriée de l’architecture », s’il qualifie de « gesticulations formelles les bâtiments érigés ces dernières années en Chine, symboles du pouvoir politique ou de la puissance économique », il estime également que leur présence (leur commande et donc leur construction) «est liée à l’absence d’une culture architecturale chinoise. » Il poursuit en précisant que cette culture tarde en partie « à émerger parce que les architectes chinois peinent à concilier les contraires, qu’il s’agisse de la tradition et de la modernité ou des mondes urbains et ruraux.»

Pour nous, jeunes architectes, ce type d’interrogation nous interpelle particulièrement car il est incontestable que la Chine exerce sur nous, en dépit de ces critiques, une espèce de fascination par les images qu’elle véhicule, images de ses villes qui sont les réceptacles de projets architecturaux souvent spectaculaires quand ils sont signés par des architectes de renom international et non par des architectes chinois que leur propre pays semble hésiter à hisser sur le devant de la scène architecturale.

Ce constat conduit à vouloir mieux appréhender la réalité de la profession d’architecte en Chine. Quelle est sa place ? Ses usages ? Qui sont les concepteurs ? Et qu’en est-il de leur place dans le monde et dans la société chinoise ? »

Être Architecte en Chine, extrait

 

Architecte en Chine - Toiture de la Vallée du Soleil, parc de l'Exposition universelle, Shanghai, © photo Kevin Viel, 2013
Toiture de la Vallée du Soleil, parc de l’Exposition universelle, Shanghai, © photo Kevin Viel, 2013

 

Être Architecte en Chine, L’évolution du métier d’Architecte en Chine
Edition universitaire ENSA Toulouse,
Direction de publication : Christine ALEXANDRE-DOUNET
Equipe de rédaction : Rita RAMONY, Mingding PAN, Kevin VIEL

 

Architecte en Chine - Parkview Green FangCaoDi, Integrated Design Associates Ltd, Pékin, © photo Kevin Viel, 2013
Parkview Green FangCaoDi, Integrated Design Associates Ltd (architecte design), Beijing Institute of Architectural (architecte local), Ove Arup & Partners (ingénieurs), Pékin, © photo Kevin Viel, 2013

 

Contributeur : Rédacteur FCI (Equipe Rédaction de FCI)
Intégration et SEO : Yvane Abiven, membre de France Chine International, commission stratégie/aménagement/communication
Photographie à la une : Ningbo History Museum, WANG SHU architecte, Ningbo, 2014 – photo © Kevin Viel
Rédacteur en chef : Evelyne Ollivier-Lorphelin
Directeur de la publication : Yannick Morin, Président de France Chine International

 

France Chine International – Qui sommes-nous ?

Mission/Vision de France Chine International

 

Participez à des projets d’avenir franco-chinois

Si vous êtes intéressé par l’approche adoptée par France-Chine-International et si vous souhaitez prendre part à ou lancer un projet, notre bureau se tient à votre disposition.
Contact : contact@france-chine-international.com 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Laisser un commentaire