Festival des Vieilles Charrues : recette locale au rayonnement international

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Les vieilles charrues1, un festival international soutenu par les bénévoles

Vielles Charrues
Vielles Charrues – © photo marque Bretagne

Le 21 juin, premier jour de l’été, mais aussi date à laquelle a lieu la fête de la musique en France, a marqué le début des festivités estivales, particulièrement nombreuses dans la région Bretagne. Le Festival des Vieilles Charrues, premier festival de France, se prépare pour sa vingt-quatrième édition qui aura lieu du jeudi 16 au dimanche 19 juillet 2015. Evénement annuel rassemblant des musiciens et artistes de tous genres, locaux, français et internationaux, les Vieilles Charrues se veulent éclectiques, mais constituent aussi une vitrine de la région Bretagne, en France et à l’international.

Une vingt-quatrième édition sur un thème merveilleux

Pour son vingt-quatrième anniversaire, les organisateurs du Festival ont annoncé la couleur : le thème 2015 pour les festivaliers est « Les aventures d’Alice au Pays des Merveilles ». Version Lewis Caroll, dessin animé Walt Disney ou Tim Burton, chacun est invité à laisser libre cours à son imagination pour apporter sa propre réponse au thème pendant les quatre jours de Festival.

La programmation de l’édition 2015, détaillée le 15 juin, soit tout juste un mois avant le début des festivités promet de combler tous les goûts. Des artistes aussi divers que Lionel Richie, The Chemical Brothers, Muse, Christine and the Queen, Caravan Palace, Joan Baez, the Do, David Guetta et bien d’autres se succèderont sur les trois scènes du site de Kerampuilh, à Carhaix-Plouguer, dans le Finistère. Comme cette affiche le suggère, les Vieilles Charrues rassemblent des festivaliers de tout âge est aux goûts musicaux différents. À côté des têtes d’affiches, des artistes de notoriété relativement moindre créent également la surprise du fait de l’énergie qu’ils libèrent et de la complicité qui s’installe avec le public.

 

Vieilles Charrues
Plateau TV Festival des Vieilles Charrues 2013 – © Gaël Lorphelin

 

Les Vieilles Charrues : d’une fête locale à un Festival de renommée internationale

Les Vieilles Charrues ont été créées en 1991 par un groupe d’amis d’origine carhaisienne, désirant célébrer la fin de l’année universitaire. Aidés par des bénévoles expérimentés, les organisateurs développent l’envergure de cet événement d’année en année. Un gros effort est consacré à la mise en scène et à la programmation. Des groupes locaux puis français populaires défilent sur scène pour le plus grand plaisir des spectateurs dont le nombre augmente d’année en année.

En 1995, le Festival se relocalise au centre-ville de Carhaix-Plouguer et change de format. Les festivités se déroulent désormais sur trois jours, et le premier groupe international, les Blues Brothers viennent faire vibrer un espace déjà trop petit. La croissance des Vieilles Charrues continue, le Festival mettant chaque année en lumière des artistes locaux tels que Miossec, le groupe Ar Re Yaouank, Dan Ar Braz, Alan Stivell, les Red Cardell, etc., aux côtés d’artistes français et internationaux.

En 1998, le nombre de festivaliers présents lors de l’édition 1997 ayant largement dépassé le nombre d’habitants de la ville de Carhaix-Plouguer, les Vieilles Charrues sont une dernière fois déplacées dans la prairie de Kerampuilh, et le site est aménagé pour l’occasion. L’événement passe de trois à six jours pendant l’année 1999, pour revenir au format précédent par la suite. Les Vieilles Charrues s’institutionnalise en tant que Festival de référence, et ces trois jours de concerts en continu permettent à des groupes comme Matmatah de se faire remarquer à cette occasion, lançant ainsi des carrières dans le monde de la musique.

L’édition anniversaire de 2001 marque une étape décisive dans l’établissement du Festival des Vieilles Charrues dont la tenue était remise en cause d’année en année du fait de la difficulté à trouver des financements. A cette occasion, la programmation est particulièrement alléchante avec la présence de Manu Chao, des Têtes Raides, de Noir Désir, de Ben Harper, de Placebo, et de personnalités locales comme les frères Morvan ou Gilles Servat. Malgré le succès de cette dixième édition, les années qui suivent peinent à transformer l’essai. Les raisons principales sont liées à un climat social tendu dans le secteur de l’événementiel.

Le Festival, soutenu par de nombreux artistes et la masse de bénévoles qu’il rassemble, parvient à surmonter cette période de troubles, confirme sa place de premier festival de France, et s’affirme comme l’un des plus grands festivals européens. À partir de l’édition 2006, le nombre de festivaliers se stabilise autour de 220000, avec un record à 268000 entrées pour l’édition anniversaire 2011. Pour les vingt-ans des Vieilles Charrues, Supertramp, Lou Reed, les Scorpions, David Guetta, Snoop Dog, Stromae, Ibrahim Maalouf et des formations inédites comme DJ Zebra et le Bagad Karaez se sont succédé sur les trois scènes désormais mythiques du Festival.

Jouissant désormais d’une renommée internationale, les Vieilles Charrues se servent de cette notoriété pour servir de tremplin à la culture locale. Initialement grâce au Tremplin des Jeunes Charrues, et désormais avec le Label Charrues, le Festival participe au repérage et la révélation des talents émergents de la région en permettant lors de chaque édition aux artistes sélectionnés de se produire sur scène. De plus, une partie des fonds récoltés par l’Association les Vieilles Charrues sont reversés à des initiatives comme la Kreiz Breizh Akademi, programme de formation professionnelle musicale. Des fonds sont également consacrés aux lycées Diwan, où les cours sont enseignés en breton, et à des projets de restauration ou construction de sites culturels.

Contributeur : Yvane Abiven – stagiaire FCI

Photographies© scène et plateau télé aux vieilles Charrues 2013 : Gaël Lorphelin

Photographie© Foule aux Vieilles Charrues : Marque Bretagne

Rédacteur en chef : Évelyne Ollivier-Lorphelin ; Community management et SEO : Évelyne Ollivier-Lorphelin

Directeur de la Publication : Yannick Morin, Président de France-Chine-International.

 

Références

1 En breton : Gouel an Erer Kozh

Pour en savoir plus

Site du Festival des Vieilles Charrues  

Site de l’association Les Vieilles Charrues  

Rejoignez-nous sur Facebook 

Le Facebook de France Chine International
Rejoignez France Chine International sur Facebook

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Laisser un commentaire