Innovation en Chine : FCI et la 4e édition Open Bretagne Chine

Innovation en Chine : FCI et la 4e édition Open Bretagne Chine

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Internet et logistique au programme de l’Open Bretagne Chine 2017

 

Le 6 avril dernier se tenait à Sciences Po Rennes, la 4e édition de l’Open Bretagne Chine. France Chine International était partenaire de cette manifestation. L’internet et les transports étaient au cœur de la réflexion. Ils ont été présentés au cours de deux ateliers et lors d’une table ronde. Des moments privilégiés de présentation et de débats sur l’avenir des relations économiques entre la Bretagne et la Chine ont été proposés également autour de l’agroalimentaire lors de la table ronde avec les invités Alain Glon, Président de l’Institut de Locarn, Hervé Balusson, pdg d’Olmix, Jean-François Jacob, Président de la Sica de Saint-Pol de Léon et Évelyne Ollivier-Lorphelin vice-Présidente de France Chine International. France Chine International a tenu à rappeler les fondamentaux du 13e plan 2016-2020 chinois. Il s’agissait de resituer la stratégie chinoise et d’appréhender les domaines d’innovation de la Chine dont des points clefs majeurs sont l’internet et la logistique. L’objectif était ensuite de tenter de répondre à la question de savoir si la Chine pouvait devenir une puissance économique innovante et d’en connaître les facteurs favorables et les freins afin à notre tour de construire en Bretagne une stratégie efficace et innovante vers un  partenariat équilibré avec la Chine. Vous retrouvez en résumé les points abordés. Dans un second temps, nous apportons quelques éléments complémentaires de compréhension.

 

 

1 – Présentation par France Chine International lors de la table ronde
de la 4e édition de l’Open Bretagne Chine

L’internet en Chine, véritable épine dorsale de la protection du marché intérieur chinois face à l’Occident est un véritable choix stratégique du gouvernement chinois.  Le développement fulgurant du e-commerce s’inscrit dans le cadre de cette approche géopolitique. Il convient donc aussi de parler de la politique d’innovation de la Chine qui dans son 13e plan quinquennal 2016-2020 a inscrit trois axes stratégiques et cohérents majeurs (principalement pour les deux premiers qui sont très liés) sur les 10,  à savoir : innovation et internet, innovation et transports et innovation et technologies vertes.

Innovation en Chine ? Dans quels domaines ?
10 clefs majeures d’investissement sont listées par les autorités chinoises
pour le 13e plan 2016-2020

  • La modernisation de l’agriculture
  • L’Intelligence artificielle
  • Les infrastructures
  • La protection de l’environnement et l’accès aux produits respectueux de l’environnement
  • Les véhicules propres
  • l’internet plus et les technologies telecom 5G
  • La réforme des entreprises d’État
  • Les initiatives pour la One belt one Road (la route de la soie)
  • La création de clusters de dimension internationale dans la région de Peking/Tianjing/Hebei
  • Santé et vieillissement de la population/retraite.

3 clefs principales d’innovation

  • L’innovation et internet
  • L’innovation et les transports
  • L’innovation verte ou environnementale.


La Chine peut-elle devenir une puissance économique innovante (innovation powerhouse) ?

Les facteurs favorables ?

  • Les dernières technologies et savoir-faire sont devenus disponibles soit par l’achat de sociétés occidentales ou par des imitations réussies
  • Une forte concurrence interne et un marché puissant qui s’apparente à celle des économies de marché
  • Les entreprises chinoises sont suffisamment importantes et riches pour investir fortement en R&D et de plus en plus de fonds sont mis à la disposition des start-up soutenues par le gouvernement (Tax incentives)
  • Le nombre de dépôts de Brevet a explosé en Chine
  • Une politique gouvernementale en faveur de la chaîne de valeur et de l’innovation
  • Politique éducative forte avec 7 millions de diplomés de haut niveau chaque année, 2,5 fois plus qu’aux USA
  • La Chine fait face à des problèmes graves récurrents : pollution, congestion du trafic et vieillissement de la population, auxquels elle va devoir faire face et trouver ses propres solutions
  • Les zones High tech : comme elle avait crée en 1978, des zones économiques spéciales ouvertes aux investissements étrangers, elle vient de créer des zones High Tech, parmi les plus connues Zhongguancun (Pékin), Zhangjiang (Shanghai) et Nanshan (Shenzhen)
  • La Chine a désormais plusieurs «Silicon Valleys» en propre.

Les facteurs bloquants ?

  • Le système éducatif est encore trop orienté sur l’apprentissage routinier (par cœur) «rote learning» et pas assez sur la créativité
  • La stigmatisation sociale forte en cas d’échec, contrairement aux USA, où une faillite ne vous pas perdre la face, pas de réglementation permettant aux entreprises d’enclencher une procédure de faillite
  • Les entreprises sont toujours structurées d’une façon très hiérarchique où la critique constructive est peu encouragée
  • La liberté d’expression limitée et la libre réflexion critique à l’université peuvent entraver les innovations, ces limitations étant principalement appliquées dans les sciences sociales quand dans les sciences exactes, il n’y a pas de problème de restrictions.

 

Conclusion de la table ronde

Après cette prise de conscience de l’évolution de la stratégie chinoise, de nombreuses interrogations, parfois inquiétudes ont émergé au cours de cette table ronde. Pour tous les intervenants, une évidence s’impose, la Bretagne est un petit territoire face à cette immense Chine qui avance à grand pas avec une vraie vision systémique et d’avenir et des propositions avec notamment la route de la Soie « la ceinture et la route« . La Bretagne a de vrais atouts mais il est urgent de construire tous ensemble sur notre territoire, entreprises, politiques, institutions, éducation/formation, associations, société civile, une stratégie cohérente et globale pour la Bretagne et le Grand-Ouest. Les Allemands l’ont bien compris et procèdent ainsi depuis plus de 20 ans, ce qui a fait leur succès en Chine. Alain Glon rappelle que « les entreprises prises individuellement n’ont aucune chance« , ce que confirment les autres intervenants.

 

Nos sources sur le 13ème plan

Le document sur les directives publié par le comité central du PCC lors de son troisième plenum en novembre 2013 est un recueil théorique de la stratégie chinoise. À ce jour, le 13ème plan quinquennal (2016-2020), adopté en mars 2016 par l’Assemblée nationale populaire de Chine, est le document le plus complet. Il  formule les objectifs et leur mise en œuvre au cours des cinq prochaines années. À partir de ce document long et détaillé les éléments suivants peuvent être retenus : passage de la croissance dirigée par l’accumulation de capital à la croissance axée sur l’innovation,  développement urbain-rural intégré, développement vert, développement inclusif,  la réforme des finances et de l’entreprise publique (SOE),  s’ouvrant sur le monde. Le processus de réforme est reconnu comme étant en cours. Il faut également souligner leurs interdépendances dans le cadre de cette stratégie globale.

Pour mémoire les objectifs quantitatifs sont les suivants :
• Résultat: 6,5% du PIB moyen annuel de croissance de 2016 à 2020,
doubler le PIB par habitant par rapport à  2010.
• Dépenses de R&D: 2,5% du PIB en 2020 contre 2,1% en 2015.
• Taux d’urbanisation: 60% de la population en 2020 contre 56,1% en 2015.
• Développement vert:  réduire les émissions par unité de PIB de 40% à 45% d’ici 2020 par rapport aux niveaux de 2005. D’ici à 2020, augmenter la part de l’énergie non-fossile à 15%.
• Bien-être social: D’ici 2020, éloigner 55,75 millions de personnes supplémentaires de la pauvreté. La limite d’un enfant est passé à  deux enfants par couple. Étendre la couverture des services d’aide sociale à tous les résidents.
• Cibles financières: fusionner 106 entreprises publiques sous la propriété de l’administration centrale dans 40 groupes de classe mondiale dans les industries stratégiques. Atteindre la convertibilité complète du Yuan d’ici 2020

 

 

2 – Éléments de compréhension des 2 points clefs d’innovation
discutés lors de l’Open Bretagne Chine 2017

 

Internet et innovation en Chine ?

L’internet chinois est très largement différent de l’internet occidental, c’est un véritable phénomène de société

  • Les Gafa ont leur équivalence en Chine, par exemple, Google/Baidu, Twitter/Weibo, Youtube/Youku…
  • Grâce à plus de 730 millions d’utilisateurs internet, dont 95 % sur mobile, le marché chinois est plus important que le marché américain et européen réunis
  • Le taux de pénétration de l’Internet en Chine est encore environ à la moitié du taux de pénétration américain, le potentiel de croissance est encore énorme
  • La Chine a pris la bonne décision pour protéger son marché contre les multinationales américaines et garder la valeur ajoutée dans son pays
  • Le jour où Facebook sera autorisé en Chine, probablement que plus personne n’y portera attention.

    Wechat, l’application tout en un, un couteau suisse

  • Probablement l’application la plus avancée au monde
  • Whatsapp semble très basique en comparaison
  • Facebook est une application préhistorique à côté
  • Inclus des fonctionnalités en continu, tout semble associé aux fonctionnalités de paiement (le pragmatisme chinois)
  • A créer des vidéos d’introduction sur le NY Times
    https://www.nytimes.com/2016/08/10/technology/china-homegrown-internet-companies-rest-of-the-world.html?

    Wechat, quelques fonctionnalités

  • Commander un taxi, Réserver des tickets de train ou d’avion
  • Réserver un hôtel, acheter vos places de cinéma
  • Investir, payer n’importe quelle facture
  • Payer les autres utilisateurs directement
  • Jouer en ligne
  • Rencontrer d’autres personnes
  • Commander le toilettage de votre chien…
  • Avec une seule application et un simple scan vous pouvez tout payer virtuellement

 

 

Transport et innovation en Chine ?

Route Maritime, route ferroviaire, route aéroportuaire… l’enjeu principal du commerce international est  le contrôle de ces routes. Les stratèges chinois l’ont bien compris et ont pour emblème la nouvelle route de la soie, une route alternative terrestre aux routes maritimes qui représentent 80 % du trafic international qui s’effectuent entre l’Europe, l’Amérique du Nord et l’Asie orientale. Jamais le fonctionnement de l’économie mondiale n’a autant reposé sur des flux internationaux de biens matériels. L’accès, la libre circulation et l’absence de blocage sur les routes sont vitales. Le transport participe désormais de facto très directement aux nouvelles organisations de la production et de la consommation issues de la mondialisation. Ce point nécessite un article à part entière. Il vous sera proposé prochainement.

Les transports représente également d’énormes challenges en Chine en raison de la densité de population dans les villes principales. En Chine, le modèle occidental avec «une voiture pour tous» n’est pas tenable, en terme d’embouteillages et de pollution.

De nombreuses innovations en Chine sont attendues pour promouvoir des voies plus efficaces pour se déplacer d’un point A à un point B : exemples :

Le train – la LGV chinoise

  • Le réseau de train LGV est le plus important au monde, avec 20000 km, représentant 60% des installations mondiales
  • La Chine utilisait des technologies étrangères, mais actuellement il y a un encouragement très fort vers l’innovation et même de produire des trains plus performants pour le marché intérieur, voire même d’exporter cette nouvelle technologie à l’étranger et notamment sur le sud-est asiatique
  • Les trains développés actuellement vont à 500 km/h et peuvent s’adapter à diverses conditions climatologiques pour s’adapter à l’export
  • Un nouveau Maglev qui ira jusqu’à 600 km/h est attendu d’ici 5 ans (actuellement en tests).

Les vélos en libre service en Chine

  • La bicyclette était le mode de transport «communiste» jusque dans les années 90, remplacée par la voiture comme signe de progrès et de modernité
  • Le vélo revient en raison des embouteillages suffocants
  • Les start-ups ont engagé des investissements importants, les deux principaux étant Mobike 300 million USD et Ofo 450 millions USD, suivis par de nombreux concurrents
  • Le système comprend la location d’un vélo par GPS, un scan QR code pour déverouiller le vélo et un verouillage manuel à la fin de l’utilisation, sans station de vélos.

 

Les véhicules propres

  • le  développement rapide des transports électriques (voiture, bus, vélo, scooter…) véritable stratégie… 
  • Avec des véhicules de plus en plus connectés…  Des objets de plus en plus connectés…
 

 

Contributeur texte et intervenant à la table ronde de la 4e édition de l’Open Bretagne Chine: Évelyne Ollivier-Lorphelin
Photo à la une :  Évelyne Ollivier (© novembre 2016 – Likeng)
Intégration et SEO : Évelyne Ollivier-Lorphelin
Rédacteur en chef pour le blog de FCI : Évelyne Ollivier-Lorphelin, vice-présidente de France Chine International
Directeur de la publication : Yannick Morin, Président de France Chine International

 

A lire

Lire également sur la thématique de l’Internet chinois

WeChat, l’application totale chinoise

Open Bretagne Chine – Internet et transport – un événement à Sciences Po Rennes

 

 

France Chine International – Qui sommes-nous ?
Mission/Vision de France Chine International

Participez à des projets d’avenir franco-chinois
Si vous êtes intéressé par l’approche adoptée par France-Chine-International et si vous souhaitez prendre part à ou lancer un projet, notre bureau se tient à votre disposition.
Contact : contact@france-chine-international.com 

Vous aussi, contribuez à enrichir l’expertise de ce blog
Vous bénéficiez d’une expertise ou d’un intérêt spécifique dans le domaine des échanges entre la France et la Chine ? Vous souhaitez mettre vos connaissances à profit pour une large audience susceptible de partager vos intérêts ?
N’hésitez pas à contacter l’équipe de rédaction FCI pour nous proposer votre article !
Contact : contact@france-chine-international.com

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Laisser un commentaire