esquisses vêtements

Le luxe français redécouvre la broderie d’art bretonne

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

La broderie d’art bretonne,
un art du vêtement très tendance à l’international
« Fashion in brittany embroidery »

La broderie est partie intégrante de la culture bretonne, et profondément ancrée dans les traditions locales internes à la région Bretagne. Plus récemment, la notoriété de cette activité d’orfèvre bretonne a pris de l’ampleur et s’est exportée au-delà du territoire breton. Le recours à la broderie d’art bretonne dans le luxe français et à l’international est dû au travail de personnalités comme le brodeur-créateur-styliste-professeur Pascal Jaouen. La broderie d’art bretonne est un savoir-faire traditionnel dont le rayonnement ne cesse de s’étendre dans le monde artistique moderne local et mondial. Jean-Paul Gaultier a eu recours à certains motifs et techniques de broderie d’art bretonne dans sa collection Automne-Hiver 2015/2016 entièrement consacrée à la région Bretagne.

 

La broderie d’art bretonne, un art vivant, partie intégrante du luxe français

Tapis d'Orient, broderie d'art bretonne par Pascal Jaouen
Tapis d’Orient, première composition de Pascal Jaouen, inspirée des motifs et couleurs de la broderie du pays Glazik ; photo© Yvane Abiven

En Bretagne, la broderie orne les costumes traditionnels bretons, et les motifs, techniques et couleurs varient en fonction des différents pays historiques1. Ce savoir-faire traditionnel jouit depuis quelques temps d’un rayonnement qui outrepasse les frontières régionales. La broderie d’art bretonne s’est insérée dans les plus fines réalisations textiles propres au luxe français, grâce au travail du créateur-styliste Pascal Jaouen. Son attachement à la broderie Glazig, ou broderie du pays Glazik est constatable dans son oeuvre « Le Tapis d’Orient » qui a fait le tour du monde.

collection Pascal Jaouen 2011 - au fil des trois éléments
OEuvres de la collection Pascal Jaouen 2010, intitulée << Au Fil des 3 Eléments ; photo© Yvane Abiven

Initiateur d’un stylisme imprégné de son identité culturelle bretonne, Pascal Jaouen a contribué à faire connaître l’art de la broderie bretonne au sein de la région puis dans le monde de la création textile. Le choix du Festival de Cornouaille pour lancer les collections « Regard vers l’Ouest » en 2008 et « Au Fil des Trois Eléments » en 2010 ont largement contribué à renforcer la notoriété locale voire extra-bretonne du brodeur-styliste quimperlois. Plus récemment, le défilé pour la collection « Gwenn-ha-Du », organisé mardi 11 août 2015 à l’occasion du Festival Interceltique de Lorient (FIL) a rassemblé non moins de 1100 curieux. En utilisant les différentes techniques de broderies présentes en Bretagne au sein de ses collections, le brodeur bleu2 a ainsi permis à la broderie d’art bretonne de s’immiscer dans le monde de la mode et du luxe.

Pascal Jaouen robe "Avel Dro"
Pascal Jaouen réalise des tenues pour la chanteuse Gwennyn depuis 2008, comme cette robe « Avel Dro » ; Photo Yvane Abiven
Pascal Jaouen créateur de la robe de Nolween Lerroy la chanteuse
Robe réalisée par Pascal Jaouen pour la chanteuse bretonne Nolwenn Leroy en 2014 ; Photo© Yvane Abiven

La qualité de ces créations contribue à une reconnaissance internationale pour Pascal Jaouen et la broderie d’art bretonne. Dès 1998, à l’occasion de l’Exposition Internationale de Tokyo, puis dans le cadre de l’exposition « Métissages » itinérant au Louvre, puis aux États-Unis et au Mexique entre 2001 et 2002, le travail de Pascal Jaouen conquiert un public international. Le brodeur-styliste quimperlois réalise également des tenues de scène pour les artistes-interprètes Gwennyn depuis 2008 et Nolwenn Leroy en 2011 et 2014, année pendant laquelle il confectionne également une tenue pour la chanteuse-harpiste Cécile Corbel. Ces collaborations permettent aux broderies de Pascal Jaouen de toucher un public plus large. Le lancement de la marque de prêt-à-porter éponyme en 2011 témoigne de l’intérêt attribué au travail du brodeur-styliste au-delà des frontières du monde du luxe.

 

La broderie d’art bretonne, importance de la transmission d’une tradition bretonne

Faire connaître la broderie d’art bretonne au-delà des frontières bretonnes contribue au rayonnement de ce savoir-faire authentique. Mais la fragilité de cette tradition réside avant tout dans son mode de transmission, souvent de génération en génération, sans trace écrite. Constatant la fragilité d’un tel système du point de vue de la conservation de ce patrimoine immatériel, les cercles celtiques attachés à chaque pays historique breton proposent des cours de broderie et veillent ainsi à la transmission de ce savoir-faire local. Plus connus pour les cours et spectacles de danse bretonne qu’ils organisent, les cercles celtiques ont pour vocation de conserver chaque pan du patrimoine culturel local. Les costumes traditionnels portés par les danseurs de danse bretonne sont bien souvent brodés par des membres du cercle celtique, dans le respect des techniques de broderies locales.

Costume traditionnel breton pour fillette
Col de costume traditionnel breton réalisé par Pascal Jaouen en broderie sur tulle, porté par sa fille aînée ; photo Yvane Abiven

Pascal Jaouen a effectué ses premiers travaux de broderie au sein d’un cercle celtique. Par l’intermédiaire de ces associations et grâce à un travail de recherches sur l’histoire et les pratiques de la broderie en Bretagne, le brodeur-styliste quimperlois est parvenu à centraliser les différentes techniques, motifs et couleurs caractéristiques de chaque pays breton. Le fruit de ce travail est à l’honneur dans la collection « Talents Conjugués » réalisée en collaboration avec le peintre quimpérois Mik Jégou. Ces différents savoir-faire sont enseignés au sein de l’Ecole de Broderie d’Art Pascal Jaouen.

Talents congugués par Pascal Jaouen et Mik Jégou
Création de la collection << Talents Conjugués >> réalisée avec le peintre Mik Jégou ; photo Yvane Abiven

À l’image de son fondateur, cette école va au-delà du pur acte de transmission. Les élèves y sont invités à produire leurs propres créations, et les travaux réalisés témoignent souvent d’une adéquation entre la broderie d’art bretonne et la mode actuelle. À l’ère du Do It Yourself (DIY) et de la customisation, cet enseignement permet à des techniques, couleurs et motifs forts d’une identité locale d’être utilisés comme signe de démarcation originale et purement artistique. Comme le montrent les travaux réalisés par les élèves de l’Ecole de Broderie d’Art Pascal Jaouen, la broderie d’art bretonne s’insère parfaitement sur des matières et articles textiles modernes. Ce dernier point résume toute l’originalité de la démarche adoptée par Pascal Jaouen.

Broderie de l'Ecole de Pascal Jaouen
Ouvrage réalisé par une élève à l’Ecole de Broderie d’Art Pascal Jaouen ; photo Yvane Abiven

 

Nappe brodée par Christine LeNeir - école Pascal Jaouen
Ouvrage réalisé par Christine Le Neir, élève à l’Ecole de Broderie d’Art Pascal Jaouen ; photo Yvane Abiven

 

La broderie du Royaume de Lu,
un
art chinois fort dun ancrage régional ancestral

Comme en Bretagne, la région du Shandong en Chine possède un patrimoine très riche concernant la broderie. La broderie du Royaume de Lu, ancien nom de la province du Shandong, est un art pratiqué au moins depuis plus de 2000 ans. Souvent inspirés de célèbres peintures chinoises, les pièces de broderie du Royaume de Lu se reconnaissent par des motifs récurrents reproduisant des paysages bucoliques, des personnages historiques ou héros légendaires, des animaux symboliques ou encore des compositions florales. Du fait de son ancienneté, le savoir-faire lié à cet art a pu se développer et s’affiner tout en s’adaptant aux différentes époques traversées. La broderie du Royaume de Lu a émergé pendant la dynastie des Qin, puis sous les Han, et ces différentes périodes ont eu une influence cruciale sur la pratique de la broderie d’art dans la région de l’actuel Shandong.

À l’image de la broderie d’art, les passerelles culturelles entre la Chine et la Bretagne sont très nombreuses mais encore trop peu exploitées. C’est le constat qui a contribué à la formation de France Chine International (FCI), association qui oeuvre pour le rapprochement de ces deux contrées qui, malgré l’éloignement géographique peuvent se révéler très proches sous divers aspects.

Concernant la broderie d’art, il est intéressant d’effectuer un parallèle artistique en mettant à l’honneur les spécificités qui leur sont propres. Dans cette optique, la broderie du Royaume de Lu a fait l’objet d’une exposition à l’Institut Confucius de Rennes avec l’appui du Hanban, de la Ville de Rennes et de la Région Bretagne, à l’occasion de la fête du Nouvel An chinois 2015, organisée par l’Institut Confucius de Bretagne en collaboration avec France Chine International. Poursuivre et élargir ce rapprochement artistique serait un projet enrichissant pour ces deux régions, mais l’approche globale adoptée par France Chine International pousse l’association à envisager un partenariat plus profond qui prendrait également en compte les problématiques liées à la transmission de ce patrimoine immatériel communes à la Bretagne et au Shandong.

Dans le domaine de la broderie d’art comme pour toute forme de savoir-faire breton, France Chine International a pour mission de nouer des partenariats de qualité entre la Bretagne et la Chine, de faire découvrir la Bretagne et ses atouts économiques et culturels aux chinois, mettre en relation les professionnels et les institutions publiques pour créer des projets audacieux.

1 La Bretagne historique était divisée en ‘’pays’’, territoires rattachés à un évêché.

2 Le Brodeur Bleu est le titre dun livre écrit par Pascal Jaouen en 2005, et cest également son surnom. Cela fait référence au pays Glazik, qui signifie ‘’petit bleu’’ en breton, en référence à la couleur des costumes traditionnels dans ce pays proche de Quimper.

 

Contributeur et photographe© : Yvane Abiven, membre de la commission Stratégie/Communication de France Chine International
Rédacteur en chef,  Community management ; SEO : Évelyne Ollivier-Lorphelin en charge de la commission Stratégie/Communication de France Chine International
Directeur de la Publication : Yannick Morin, Président de France-Chine-International, en charge de la commission Sports de France Chine International

 

Mots-clés 

Broderie d’art, broderie d’art bretonne, broderie Glazig, Pascal Jaouen, Nolwenn Leroy, Gwennyn, luxe français, haut de gamme, stylisme, créateur, Cercles Celtiques, culture bretonne, savoir-faire breton, art breton, tradition bretonne, pays Glazik, festival, Festival Interceltique de Lorient, Festival de Cornouaille

 

Pour en savoir plus

Exposition Gwenn Ha Du. Les dernières créations de Pascal Jaouen à l’honneur

Artisanat d’Art à Rennes : 20 Ans de l’Ecole de Broderie d’Art Pascal Jaouen

Semaine Chinoise à Rennes. Institut Confucius de Bretagne et FCI.

École de Broderie d’Art Pascal Jaouen

Pascal Jaouen 

Défilé Pascal Jaouen “Gwenn-ha-Du”, Festival Interceltique de Lorient, 11 août 2015

Cercles Celtiques. Wikipédia

La maison du costume breton

Le costume breton de 1850 à nos jours dans le Finistère

La collection automne/hiver 2015 par Jean-Paul Gaultier

 

Voir aussi

Les cercles celtiques, viviers culturels d’une Bretagne contemporaine

 

Prenez contact avec France Chine International

La commission culture de l’association France-Chine-International oeuvre pour la promotion active et l’exportation de la culture bretonne en Chine.

Si vous cherchez un appui pour intégrer le marché chinois, contactez les membres de la commission culture de France Chine International.

contact@france-chine-international.com

 

Rejoignez-nous sur Facebook 

Le Facebook de France Chine International
Rejoignez France Chine International sur Facebook

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Laisser un commentaire