Repères #1- Les Nouvelles Routes de la Soie – le fret vers l’Europe

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Les Nouvelles Routes de la Soie
Retour de la Chine sur la scène Internationale

 

La Chine est devenue la deuxième puissance économique mondiale. Elle joue désormais un rôle majeur à l’Organisation des Nations unies (ONU) et est le premier contributeur en effectifs aux opérations de maintien de la paix dans le monde. En dépit de sa non-convertibilité, le yuan a pu être intégré au panier de devises du Fonds monétaire international (FMI). Il est urgent de ne plus ignorer le retour de la Chine sur la scène internationale car la Chine ne nous ignore pas. Son avancée sans précédent se fait non sans une confrontation avec les autres pays européens, dont l’Allemagne, premier marché au sein de la première zone économique mondiale qu’est l’UE. Aujourd’hui les Nouvelles Routes de la Soie arrivent à Duisbourg, en oubliant la France sauf de façon anecdotique à Lyon et dans le Nord de la France. Une rencontre entre les Présidents Emmanuel Macron et Xi Jinping programmée en Janvier 2018 sur les Nouvelles Routes de la Soie nous éclairera probablement un peu plus sur les nouvelles orientations franco-chinoises.

 

Au printemps 2018, se tiendra à Rennes,
le forum « Les Nouvelles Routes de la Soie »,
« la France et sa Péninsule, dehors ou dedans ? »
Il a pour premier objectif d’informer : ce projet pharaonique chinois des Nouvelles Routes de la Soie est connu au plan ­international sous le nom de « One Belt, One Road » (OBOR), ou en Chine sous l’appellation 一带一路
Yídài-Yílù. Le second et le plus important a pour ambition de mieux connaître pour analyser, comprendre ce nouvel ordre mondial que la Chine construit sous nos yeux jour après jour, pour prendre à notre tour les bonnes décisions et d’en appréhender les opportunités à condition de s’en saisir collectivement et d’en ­aborder toutes les dimensions.
Ce forum est porté par un partenariat entre Sciences Po Rennes et l’association France Chine International dans le cadre de l’Open Bretagne Chine 2018. Au cours des prochains mois, des articles de fond et des « Repères » issus de notre veille, vous seront proposés à la fois dans le blog de France Chine International et dans celui de l’Open Bretagne Chine.

 

« Repères » #1 sur les Nouvelles Routes de la Soie

Les Nouvelles Routes de la Soie
Intensification du fret vers l’Europe en 2017
avec China Railway Corp


Selon China Daily du 15 décembre 2017, un accord de coordination internationale et interurbaine a amélioré le fret ferroviaire entre la Chine et l’Europe en 2017. Les derniers chiffres de l’opérateur ferroviaire national China Railway Corp indiquent qu’il y a eu 6 000 voyages de marchandises en provenance ou à destination de Chine et d’Europe en octobre, dont plus de 3 000 en 2017. C’est plus que le nombre total de voyages effectués au cours des années précédentes depuis son lancement en 2011. China Railway Express, considère que son service de fret reliant la Chine et l’Eurasie est un élément essentiel pour renforcer les liens commerciaux et économiques.

Selon China Railway Corp, cette montée en puissance est attribuée à la mise en place d’un accord de collaboration internationale qui établit règles et procédures appropriées. La première réunion s’est tenue en Octobre dernier à 郑州 Zhèngzhōu dans la province du Henan, entre différents pays, pour améliorer la collaboration sur la China Railway Express. Cette réunion avait pour objectif de parvenir à un accord afin de promouvoir une coopération à long terme, stable et efficace. Au programme étaient examinés les freins actuels et les propositions d’un plan à court, moyen (y compris pour l’an prochain) et long terme.  Cet accord a favorisé la mise en œuvre de règles de coopération pour le fret.

En avril dernier, un accord de collaboration a été signé par les services ferroviaires de sept pays impliqués dans l’exploitation de China Railway Express, notamment la Chine, l’Allemagne, la Russie et la Pologne. L’accord vise à améliorer le service et l’efficacité des trains de marchandises. China Railway Express a 57 liaisons vers et à partir de 35 villes chinoises vers et à partir de 34 villes européennes dans 12 pays, selon la compagnie. La collaboration implique non seulement les pays, mais aussi les parties prenantes nationales. En mai dernier, un comité composé de 33 parties prenantes de China Railway Express a été lancé. Le comité, initié par China Railway Corp, comprend un certain nombre de sociétés exploitant le service ainsi que des instituts de recherche. « Le comité travaillera à améliorer la qualité et l’efficacité du service afin de mieux servir l’initiative des Nouvelles Routes de la Soie« , a déclaré Li Wenxin, directeur général adjoint de China Railway Corp, lors de la cérémonie de lancement.

Les mesures à prendre comprennent la création d’unités de transport intermodaux,  le lancement d’un service d’information international et l’ouverture du numéro d’appel d’urgence 95306 à destination des clients. Un centre d’information sur les conteneurs frigorifiques proposés à la location sera également mis en place pour faciliter la mise en place de plans logistiques. M. Li a indiqué que le nouveau comité pourrait fonctionner comme « une plate-forme de coordination au niveau de l’entreprise qui a pour objectif de promouvoir le développement du China Railway Express » Le comité adhérera aux principes d’amélioration de la communication, du partage et de l’amélioration de la logistique dans le but de résoudre les problèmes de fonctionnement du China Railway Express, tels que la réduction des coûts logistiques et l’amélioration de la qualité du service« .

Les sociétés locales d’exploitation ferroviaire ont également connu une croissance identique à celle du China Railway Express. 1 305 services China Railway Express ont été assurés par Chengdu Railway Corp, formant progressivement une passerelle logistique internationale dans les régions du sud-ouest. Un service « guichet unique » desservant China Railway Express a été créé en mai. Les clients peuvent désormais gérer en un seul endroit tous les documents liés au service de trains de marchandises, tel que le dédouanement.

À la frontière chinoise du nord d’Erenhot  (二连浩特  d’Èrliánhàotè), une voie ferroviaire rapide vient d’être construite. Le temps pour cette porte d’entrée économique Chine-Mongolie-Russie a été réduit de cinq heures.

 
Ces informations « Repères » sont issues du China Daily du 15 décembre 2017
 
 
 
Notes
Erenhot  二连浩特; pinyin: Èrliánhàotè, communément abrégé en Ereen ou Erlian est une ville de la région autonome de Mongolie intérieure. Elle est située sur le désert de Gobi le long de la Frontière Sino-Mongole, face à la ville mongole de Zamyn-Üüd. Erenhot est une plateforme ferroviaire du chemin de fer Trans-Mongolien et le plus grand centre de commerce de gros transfrontalier entre la Mongolie et la Chine. Depuis 2010, elle est l’une des deux plateformes ferroviaires appelées également ports secs de Mongolie intérieure, l’autre port est à Manzhouli sur la frontière sino-russe. Plusieurs nouvelles lignes ferroviaires viennent d’être construites en liaison avec la Chine. En Mongolie, l’écartement des voies n’est pas le même qu’en Chine et en France. La Mongolie utilise les standards de l’ancienne Union Soviétique de 1520 mm.  Des systèmes d’essieux à écartement variable automatique sont toutefois utilisés. Cependant, il faut changer régulièrement de locomotive et faire appel à des conducteurs différents pour assurer la liaison Wuhan-Lyon par exemple avec une incidence sur les coûts. Il faut quinze jours pour faire 11 000 km, c’est toutefois trois fois plus rapide que le fret maritime. Le « China Railway Express » s’ouvre désormais aux passagers sur la ligne Wuhan-Duisbourg. La ville d’Erenhot est également le terminus nord de la route nationale chinoise 208, qui s’étend au sud à Changzhi dans le Shanxi. Le rêve chinois est en train de prendre forme.
 
 
 
 
Contributeur texte première partie et note et transcription du texte CN/UK du China Daily du 15 décembre 2017 :
Évelyne Ollivier-Lorphelin
Photo à la une : © photo : Yannick Morin, Shanghai sous un ciel bleu le 13 Décembre 2017, fait rare
Introduction FCI Intégration et SEO : Évelyne Ollivier-Lorphelin
Rédacteur en chef pour le blog de FCI : Évelyne Ollivier-Lorphelin, vice-présidente de France Chine International
Directeur de la publication : Yannick Morin, Président de France Chine International
 
Source
En savoir plus

Innovation en Chine : FCI et la 4e édition Open Bretagne Chine,
Innovation en Chine ? Dans quels domaines ? La Chine peut-elle devenir une puissance économique innovante ?

 

Mieux comprendre la relation Europe/Chine au cours de siècles
ZhengHe et l’Océan Indien, une figure emblématique pour la Chine
Les mathématiciens du Roy, première mission scientifique et de connaissance de la Chine
La compagnie des Indes, moteur de la mondialisation des échanges du XVIe au XVIIIe siècles,
trois siècles de rencontres entre l’Orient et l’Occident
Chine : archéologie et diplomatie d’influence, La Chine et l’usage des découvertes archéologiques

 

 

France Chine International – Qui sommes-nous ?
Mission/Vision de France Chine International

Participez à des projets d’avenir franco-chinois
Si vous êtes intéressé par l’approche adoptée par France-Chine-International et si vous souhaitez prendre part à ou lancer un projet, notre bureau se tient à votre disposition.
Contact : contact@france-chine-international.com 

Vous aussi, contribuez à enrichir l’expertise de ce blog
Vous bénéficiez d’une expertise ou d’un intérêt spécifique dans le domaine des échanges entre la France et la Chine ? Vous souhaitez mettre vos connaissances à profit pour une large audience susceptible de partager vos intérêts ?
N’hésitez pas à contacter l’équipe de rédaction FCI pour nous proposer votre article !
Contact : contact@france-chine-international.com

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Laisser un commentaire