Repères #2- Les Nouvelles Routes de la Soie – La France un partenaire important pour la Chine ?

Repères #2- Les Nouvelles Routes de la Soie – La France un partenaire important pour la Chine ?

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Les Nouvelles Routes de la Soie
Philippe Étienne à Pékin et Yang Jiechi préparent les entretiens de Janvier prochain
entre les Présidents Emmanuel Macron et Xi Jinping

 

La Chine est devenue la deuxième puissance économique mondiale et dispose du deuxième budget militaire de 144 milliards de $ en 2017, cependant loin derrière les États-Unis. La Chine a l’ambition de devenir une grande puissance maritime. La mémoire de Zheng He, qui commanda plusieurs expéditions vers l’océan Indien au XIVe siècle, a été redécouverte et la Chine ne manque pas d’utiliser l’archéologie comme un de ses instruments du soft-power  pour s’affirmer comme une grande puissance maritime et navale. Le discours très affirmé du Président Xi Jinping sur le retour de la Chine sur la scène internationale et le « rêve chinois » semble sans limites, mais la Chine est confrontée à un difficile rééquilibrage. D’un point de vue économique, la période de la croissance facile, fondée sur une main-d’œuvre bon marché, des exportations massives, les investissements et le crédit, s’achève. La lutte contre la pollution n’a pas encore atteint l’efficience nécessaire pour satisfaire sa population, la prise en charge des besoins sociaux est encore insuffisante pour permettre aux Chinois d’épargner moins et consommer plus. La lutte contre la corruption risque aussi de freiner les élans de la population et de ses  élites.

Face à ces difficultés, Le Président Xi Jinping a imaginé le « plus important plan de développement de l’histoire moderne » selon ses déclarations. Son projet One Belt, One Road ou OBOR est devenu son principal instrument de projection de la puissance chinoise à l’extérieur du pays. Le « rêve chinois » a pour objectif de séduire des partenaires à l’international bien au-delà du périmètre des traditionnelles routes de la Soie qui parcouraient l’Asie Centrale. Les capacités de financement de la Chine, points  primordial de sa diplomatie d’influence, pèsent sur les stratégies des pays partenaires. En Asie du Sud-Est, vers les espaces maritimes, l’OBOR se veut un instrument d’apaisement face aux inquiétudes provoquées par les offensives chinoises en mer de Chine. Si l’attractivité est réelle en Asie Centrale et en Afrique, en Europe, malgré l’intérêt pour la Banque Asiatique d’Investissement pour les Infrastructures (AIIB), la méfiance reste de mise car la Chine est soupçonnée de vouloir exporter les surplus massifs de ses capacités de production et de renforcer son poids géopolitique.

La stratégie de « division » inquiète particulièrement les pays européens. Aujourd’hui les Nouvelles Routes de la Soie arrivent à Duisbourg en Allemagne, premier marché au sein de la première zone économique mondiale qu’est l’UE, en oubliant la France sauf de façon anecdotique à Lyon et dans le nord de la France. Une rencontre entre les Présidents Emmanuel Macron et Xi Jinping programmée en Janvier 2018 sur les Nouvelles Routes de la Soie nous éclairera probablement un peu plus sur les nouvelles orientations franco-chinoises.

 Des discussions entre la France et la Chine ont actuellement lieu en vue de préparer cette rencontre sur les Nouvelles Routes de la Soie. Nous vous livrons dans « Repères » le communiqué de Presse chinois ainsi que la publication sur WeChat de l’Ambassade de France à Pékin.

 Au cours des prochains mois, des articles de fond et des « Repères » issus de notre veille, vous seront proposés à la fois dans le blog de France Chine International et dans celui de l’Open Bretagne Chine.


 

« Repères » #2 sur les Nouvelles Routes de la Soie

Les Nouvelles Routes de la Soie
 » la Chine considère la France comme
un partenaire important
sur la voie du développement de la nouvelle ère « 

 

Communiqué de presse de l’agence Xinhua du 20 décembre 2017

 

entretiens France Chine
Xinhua/Zhang Ling

 

« La Chine est prête à travailler avec la France pour donner un nouvel élan aux liens bilatéraux, a déclaré mardi Yang Jiechi, conseiller d’État chinois. M. Yang s’est ainsi exprimé lors d’un nouveau cycle de dialogue stratégique Chine-France avec Philippe Étienne, conseiller diplomatique du Président français Emmanuel Macron.

Selon M. Yang, les relations entre la Chine et la France ont maintenu ces dernières années un développement sain et stable, et le président chinois Xi Jinping a eu deux entretiens téléphoniques et une rencontre avec M. Macron à Hambourg, en Allemagne, ce qui a permis de fixer les axes de développement des liens bilatéraux de la nouvelle ère.

Le 19e Congrès national du Parti communiste chinois (PCC) a offert de nouvelles opportunités historiques pour élargir la coopération et échanger dans différents domaines entre les deux pays, a noté M. Yang. La Chine se tient prête à travailler avec la France pour planifier des échanges de haut niveau entre les deux pays durant la prochaine phase, a indiqué M. Yang.

En soulignant que la Chine considérait la France comme un partenaire important sur la voie du développement de la nouvelle ère, M. Yang a noté que la Chine était prête à renforcer la confiance mutuelle politique avec la France, à respecter les intérêts fondamentaux et préoccupations importantes de part et d’autre, à approfondir la coopération en matière d’énergie nucléaire, d’aéronautique, de fabrication industrielle, de commerce et d’investissement, ainsi qu’à renforcer la coordination et la coopération dans les affaires internationales.

La Chine espère que la France continuera de jouer un rôle constructif pour promouvoir les relations entre la Chine et l’Union européenne, a ajouté M. Yang.
M. Étienne, de son côté, a indiqué le 19e Congrès national du PCC avait tracé les pistes du développement futur de la Chine, ce qui aurait un impact profond sur l’Europe et le monde.

La France attache une grande importance au statut montant et à l’influence croissante de la Chine sur le monde, a dit M. Étienne, en notant que la France considérait toujours les relations avec la Chine comme une priorité diplomatique. La France est prête à travailler avec la Chine pour maintenir des échanges étroits de haut niveau, à approfondir la coopération pratique, à promouvoir les échanges entre les deux peuples, à renforcer la coordination dans les affaires internationales et régionales et à assurer le multilatéralisme afin de propulser les liens bilatéraux vers un nouveau niveau, a ajouté M. Étienne. »

 

 Communiqué de presse de l’Ambassade de France de Pékin – publication sur WeChat – 19 décembre 2017

Les Nouvelles Routes de la Soie
 » Dialogue Stratégique France Chine »

« À l’occasion du dialogue stratégique, France Chine, Philippe Étienne, Conseiller diplomatique du Président de la République, est en visite en Chine. Il s’est entretenu aujourd’hui avec Wang Yang, Vice-Premier Ministre chinois. Puis Philippe Étienne a tenu avec Monsieur Yang Jiechi, Conseiller d’État chinois la 14e session du dialogue stratégique France Chine ».

 

Il est urgent de ne plus ignorer le retour de la Chine sur la scène internationale, de s’informer, d’observer et d’en débattre.

 

Au printemps 2018, se tiendra à Rennes,
le forum « Les Nouvelles Routes de la Soie »,
« la France et sa Péninsule, dehors ou dedans ? »
Il a pour premier objectif d’informer : ce projet pharaonique chinois des Nouvelles Routes de la Soie est connu au plan ­international sous le nom de « One Belt, One Road » (OBOR), ou en Chine sous l’appellation 一带一路 Yídài-Yílù. Le second et le plus important a pour ambition de mieux connaître pour analyser, comprendre ce nouvel ordre mondial que la Chine construit sous nos yeux jour après jour, pour prendre à notre tour les bonnes décisions et d’en appréhender les opportunités à condition de s’en saisir collectivement et d’en ­aborder toutes les dimensions.
Ce forum est porté par un partenariat entre Sciences Po Rennes et l’association France Chine International dans le cadre de l’Open Bretagne Chine 2018.

 

Contributeur texte première partie : Évelyne Ollivier-Lorphelin
Photo à la une : © photo : Yannick Morin, Shanghai sous un ciel bleu le 13 Décembre 2017, fait rare
Introduction FCI Intégration et SEO : Évelyne Ollivier-Lorphelin
Rédacteur en chef pour le blog de FCI : Évelyne Ollivier-Lorphelin, vice-présidente de France Chine International
Directeur de la publication : Yannick Morin, Président de France Chine International
 
Sources
 

Innovation en Chine : FCI et la 4e édition Open Bretagne Chine,
Innovation en Chine ? Dans quels domaines ? La Chine peut-elle devenir une puissance économique innovante ?

 

Mieux comprendre la relation Europe/Chine au cours de siècles
ZhengHe et l’Océan Indien, une figure emblématique pour la Chine
Les mathématiciens du Roy, première mission scientifique et de connaissance de la Chine
La compagnie des Indes, moteur de la mondialisation des échanges du XVIe au XVIIIe siècles,
trois siècles de rencontres entre l’Orient et l’Occident
Chine : archéologie et diplomatie d’influence, La Chine et l’usage des découvertes archéologiques

 

 

France Chine International – Qui sommes-nous ?
Mission/Vision de France Chine International

Participez à des projets d’avenir franco-chinois
Si vous êtes intéressé par l’approche adoptée par France-Chine-International et si vous souhaitez prendre part à ou lancer un projet, notre bureau se tient à votre disposition.
Contact : contact@france-chine-international.com 

Vous aussi, contribuez à enrichir l’expertise de ce blog
Vous bénéficiez d’une expertise ou d’un intérêt spécifique dans le domaine des échanges entre la France et la Chine ? Vous souhaitez mettre vos connaissances à profit pour une large audience susceptible de partager vos intérêts ?
N’hésitez pas à contacter l’équipe de rédaction FCI pour nous proposer votre article !
Contact : contact@france-chine-international.com

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Laisser un commentaire