Les Nouvelles Routes de la Soie

Repères#3 L’ Europe et la Chine doivent mieux apprendre à se connaître

Les Nouvelles Routes de la Soie,
une opportunité de travailler ensemble sur des projets d’intérêt commun

 

En avril prochain, se tiendra à Rennes,
le forum « Les Nouvelles Routes de la Soie »,
« la France, le Grand-Ouest, la Bretagne, on or off the road ? »
Ce forum a pour premier objectif d’informer. L’immense projet chinois des Nouvelles Routes de la Soie est connu au plan ­international sous le nom de « One Belt, One Road » (OBOR), ou  » the Belt and Road Initiative  »  (BRI) et en Chine sous l’appellation 一带一路 Yídài-Yílù. Le second et le plus important a pour ambition de mieux connaître pour analyser, comprendre ce nouvel ordre mondial que la Chine construit sous nos yeux jour après jour, pour prendre à notre tour les bonnes décisions et d’en appréhender les opportunités à condition de s’en saisir collectivement et d’en ­aborder toutes les dimensions. Ce forum est porté par un partenariat entre Sciences-Po Rennes et l’association France Chine International dans le cadre de l’Open Bretagne Chine 2018.

Au cours des prochains mois, des articles de fond et des articles « Repères » issus de notre veille, vous seront proposés à la fois dans le blog de France Chine International et dans celui de l’Open Bretagne Chine.

 

 

Repères#3 des Nouvelles Routes de la Soie
L’ Europe et la Chine doivent mieux apprendre à se connaître

Selon le communiqué de presse Xinhua du 26 novembre 2017, Xinhua.net
relayé également par le site internet de Dominique de Villepin

 

Dans un entretien avec l’agence de presse nationale chinoise Xinhua, Dominique de Villepin estime que l’Europe et la Chine doivent mieux apprendre à se connaître et mobiliser les capitaux dans leurs territoires respectifs pour développer leur capacité de travail. Il nourrit l’espoir que le voyage du président Emmanuel Macron à Beijing, prévu début 2018*, permette aux dirigeants français de toucher du doigt la nouvelle réalité chinoise.

« Nous sommes dans un temps où il faut apprendre à travailler ensemble. Le principal problème du monde dans lequel nous entrons, c’est que trop d’Européens et d’Américains ignorent la réalité chinoise, trop de Chinois ignorent la réalité occidentale, et trop peu mesurent combien ils peuvent apprendre les uns des autres « .

 

 

Les Nouvelles Routes de la Soie, une ambition économique et technologique

La nouvelle Route de la soie est une occasion de travailler très concrètement sur des projets d’intérêts communs. Ce projet a d’abord une ambition économique et technologique qui vise à élever le niveau de ces pays en leur permettant de mieux répondre aux problèmes des populations. Cette ambition économique a des répercussions très favorables d’un point de vue politique et culturel, notamment pour mieux lutter contre les risques d’instabilité, l’islamisme, le terrorisme, […] établir des liens et nourrir des dialogues.

Il faut travailler ensemble à travers les institutions qui ont été créées de façon spécifique par la Chine en liaison avec tous les pays concernés. La Banque asiatique pour le développement des infrastructures et des investissements a, à sa tête, un dirigeant de grande qualité, qui a vocation à donner vie à des projets d’intérêts communs.

La France, comme la plupart des pays européens, participe au capital de la banque. Ce que je souhaite, c’est que l’on puisse très rapidement passer à la phase opérationnelle pour choisir des projets, avec les outils dont dispose l’UE (la Banque européenne de développement, le Fonds Juncker…).

 

Les Nouvelles Routes de la Soie
Il ne faut céder à la peur et trouver le bon moyen de travailler avec exigence

Dans des pays se développe une certaine peur face aux investissements chinois, nombreux et importants, qui donnent parfois de l’inquiétude à certains entrepreneurs ou dirigeants européens. Il ne faut pas céder à la peur et trouver le bon moyen de travailler avec exigence avec nos partenaires économiques et politiques chinois.

La Chine a longtemps été désireuse d’avoir systématiquement la majorité dans les projets et dans les entreprises dans le cadre d’achats ou de fusions-acquisitions en Europe. Aujourd’hui, elle montre qu’elle est prête à avancer progressivement avec des logiques de projets avec des entreprises. Il faut être ouvert et voir comment nous pouvons travailler ensemble, non seulement en Europe mais aussi sur des projets triangulaires entre l’Europe, la Chine et des pays africains, en associant nos savoir-faire et nos compétences. »

 

Les Nouvelles Routes de la Soie
Il est important que les dirigeants français
touchent du doigt la nouvelle réalité chinoise,
l’enthousiasme, la volonté d’aller de l’avant qui existe du côté chinois,
pour mesurer l’ensemble des opportunités de travail

Interrogé par Xinhua sur l’avenir des relations entre Paris et Beijing, l’ancien secrétaire général de l’Elysée répond que l’arrivée sur la scène internationale d’Emmanuel Macron contribue à « remettre sur la table un certain nombre de ces grands sujets pour mieux travailler ensemble. Il est important que les dirigeants français touchent du doigt la nouvelle réalité chinoise, l’enthousiasme, la volonté d’aller de l’avant qui existe du côté chinois, pour mesurer l’ensemble des opportunités de travail.

Il nous faut trouver ensemble des réponses sur les sujets qui inquiètent comme les marchés publics, ou les insuffisances de transparence du côté de certaines entreprises d’État, et préempter ces difficultés. »

Au sujet de la voie de développement chinoise, Dominique de Villepin estime que « la Chine, compte tenu de son histoire, de sa culture et de sa taille économique et démographique, est un modèle qui est difficilement reproductible. C’est un modèle adapté aux réalités de la Chine.

La Chine essaie en permanence d’innover et d’inventer tout au long des années en apportant des réponses à toute sorte d’inquiétudes qui peuvent s’exprimer dans sa population. La prise de conscience environnementale en est un exemple. Tout comme l’évolution de son modèle technologique: la Chine a beaucoup appris du modèle occidental et aujourd’hui elle avance sur son propre chemin. C’est particulièrement vrai dans le domaine du numérique. Il y a là une voie chinoise qui peut nourrir notre propre réflexion.

 

Les Nouvelles Routes de la Soie
S’inscrire dans le temps long – une feuille de route à construire

Il y a des leçons à tirer sur un mode de gouvernement qui ancre la nécessité de s’inscrire dans le temps long. Le mouvement de planification est très organisé et très structuré en Chine. Nous devons, nous en Europe, être capables d’inoculer dans notre travail quotidien plus de temps long, plus de prévoyance, d’anticipation et de planification.

La feuille de route du Congrès en appelle à la fierté des Chinois, à leur confiance dans la réconciliation entre la tradition et la modernité, dans l’affirmation du rôle unitaire de l’État et du rôle structurant du Parti communiste pour mobiliser l’ensemble de la société. Nous devons, nous, en Europe, être capables de mobiliser l’ensemble de nos forces, les régions, l’État-nation et l’échelon européen. »

 

Les Nouvelles Routes de la Soie
« Il faut essayer d’interpénétrer, d’interconnecter,
d’associer et de marier nos talents »

Interrogé sur les craintes d’un hypothétique « nationalisme chinois », Dominique de Villepin répond: « Je crois davantage à une Chine fidèle à sa tradition d’Empire du Milieu et qui, aujourd’hui, prend conscience de ses responsabilités et veut les assumer, qu’à un risque d’impérialisme chinois » .

« Toute tentation d’unilatéralisme est dangereuse, on l’a vécu avec les États-Unis. Il ne faut pas vivre, chacun dans notre coin, notre ambition et notre vision. Il faut essayer d’interpénétrer, d’interconnecter, d’associer et de marier nos talents », conclut Dominique de Villepin.

 

Notes

*Le président de la République Emmanuel Macron se rendra en Chine du 8 au 10 janvier prochain, a annoncé l’agence de presse officielle Chine nouvelle. Ce sera la première visite du chef d’État en Chine. Le Président Émmanuel Macron a toutefois déjà  rencontré le président chinois Xi Jinping au cours du sommet du G20 en juillet dernier à Hambourg. La précédente visite d’État d’un président français en Chine remonte à celle de François Hollande en octobre 2015.
 
 

Mieux comprendre la relation Europe/Chine au cours de siècles
ZhengHe et l’Océan Indien, une figure emblématique pour la Chine
Les mathématiciens du Roy, première mission scientifique et de connaissance de la Chine
La compagnie des Indes, moteur de la mondialisation des échanges du XVIe au XVIIIe siècles,
trois siècles de rencontres entre l’Orient et l’Occident
Chine : archéologie et diplomatie d’influence, La Chine et l’usage des découvertes archéologiques

 

 

France Chine International – Qui sommes-nous ?
Mission/Vision de France Chine International

Participez à des projets d’avenir franco-chinois
Si vous êtes intéressé par l’approche adoptée par France-Chine-International et si vous souhaitez prendre part à ou lancer un projet, notre bureau se tient à votre disposition.
Contact : contact@france-chine-international.com 

Vous aussi, contribuez à enrichir l’expertise de ce blog
Vous bénéficiez d’une expertise ou d’un intérêt spécifique dans le domaine des échanges entre la France et la Chine ? Vous souhaitez mettre vos connaissances à profit pour une large audience susceptible de partager vos intérêts ?
N’hésitez pas à contacter l’équipe de rédaction FCI pour nous proposer votre article !
Contact : contact@france-chine-international.com

Xu Zhitong

Xu Zhitong, un grand artiste chinois

Une résidence d’artistes bretons avec Xu Zhitong, artiste chinois très connu en Chine Philippe André, Thoma Ryse, Annick Leroy, Valérie Courtet, Marc Lepilleur, artistes bretons, s’envoleront prochainement pour Wenzhou en Chine où il seront en résidence. Ils seront accueillis par l’artiste chinois très connu en Chine Xu Zhitong.  La mise en place de la résidence … Lire la suiteXu Zhitong, un grand artiste chinois

artistes bretons en résidence

Artistes bretons en résidence en Chine

France Chine International innove : des artistes bretons en résidence à Wenzhou en Chine France Chine International innove à nouveau en créant la première résidence pour artistes bretons en Chine, à Wenzhou, ville portuaire de 13 millions d’habitants, se situant dans la province du Zhejiang, une des provinces les plus petites, les plus peuplées mais … Lire la suiteArtistes bretons en résidence en Chine

Musée des Beaux-Arts de Jinan

Anne Bertier au Musée des Beaux-Arts de Jinan

L’artiste Anne Bertier expose au Musée des Beaux-Arts de Jinan, après Beijing et Shanghai     Anne Bertier : une artiste-pédagogue …     Exposée actuellement au Musée des Beaux-Arts de Jinan, Anne Bertier est l’auteur-illustratrice jeunesse emblématique de MeMo, une maison d’édition basée à Nantes. Grâce au réseau culturel français en Chine, son travail … Lire la suiteAnne Bertier au Musée des Beaux-Arts de Jinan

Collection de Monsieur X

Collection de Monsieur X : Millon expose la Chine des XIX et XX siècles

Des photographies de l’Empire du Milieu des XIXe et XXe siècles sont présentées par la Maison MILLON dans le cadre de l’exposition-vente de la Collection de Monsieur X, « Regards sur la Chine »   Du 23 au 24 juin 2016, la Maison MILLON accueille l’exposition-vente de la Collection de Monsieur X, « Regards sur la Chine », formée de … Lire la suiteCollection de Monsieur X : Millon expose la Chine des XIX et XX siècles

Musée du Verre de Shanghai

Le Musée du Verre de Shanghai (上海玻璃博物馆)

Le Musée du Verre de Shanghai (上海玻璃博物馆)… Un vrai échange culturel entre la Chine et l’Occident     Le Musée du Verre de Shanghai : une installation récente La réalisation du Musée du Verre de Shanghai (上海玻璃博物馆) s’est inscrite dans le cadre d’un vaste programme de construction de 100 musées publics, décidé en 2005 par … Lire la suiteLe Musée du Verre de Shanghai (上海玻璃博物馆)

Art de la Rue à Shanghai

Art de la rue, à Shanghai

Récit d’une séance d’ art de la rue, surprise au cours d’une balade dans Shanghai   « Je m’baladais sur l’avenue, le cœur ouvert à l’inconnu » Georges Brassens, « Champs Elysées » Shanghai la mystérieuse, la bouillonnante, est riche des nombreux projets et initiatives qui y fleurissent. Cette mégalopole, dont l’ouverture sur le monde, via son secteur économique, a lancé … Lire la suiteArt de la rue, à Shanghai

CHAOS - Thoma Ryse, artiste - résine polyester

Thoma Ryse, artiste breton aux multiples facettes

Thoma Ryse, artiste à l’image de ses œuvres : colorées, pétillantes, inspirées, incarnées, surprenantes, …   Thoma Ryse, artiste « touche à tout », qui ne refuse rien en phase de création.Peinture, sculpture, tapis, faïence, dessin, … La spécialisation de cet artiste varie d’oeuvre en oeuvre.Pour plus que n’importe quel autre artiste, Thoma Ryse fait corps avec ses … Lire la suiteThoma Ryse, artiste breton aux multiples facettes

Rencontre Artistes et Métiers d'Art - Chapelle de la Verrerie - Fougères

Philippe André, un sculpteur monumental

Le sculpteur Philippe André créé des œuvres monumentales dans son atelier la Chapelle de la Verrerie, à Fougères Philippe André est artiste sculpteur sur pierre, sur granit principalement. Son art prend racine dans les techniques ancestrales des tailleurs de pierre bretons, profession en voie de disparition aujourd’hui. Mais Philippe André ne s’enferme pas dans un … Lire la suitePhilippe André, un sculpteur monumental

Photographies d'art ©Evelyne Ollivier

La photographie d’art d’Evelyne Ollivier : l’objectif tel un pinceau

Évelyne Ollivier pratique la photographie d’art comme on manierait un pinceau pour produire des oeuvres à mi-chemin entre peinture et photographie   Cette année, France Chine International a présenté les œuvres de trois artistes bretons de Rennes en Chine. Ils exposent leurs travaux de calligraphie chinoise, de photographie et de peinture à l’école des Beaux-Arts de Chengdu depuis Janvier … Lire la suiteLa photographie d’art d’Evelyne Ollivier : l’objectif tel un pinceau

esquisses vêtements

Le luxe français redécouvre la broderie d’art bretonne

« Le folklore breton est spécialement riche de broderies et d’audace, ça m’a beaucoup inspiré » assure le Jean-Paul Gaultier. Sa collection automne-hiver 2015 est une véritable déclaration d’amour à la Bretagne. L’actrice Catherine Deneuve le confirmait « cette collection est absolument somptueuse ». Le recours à la broderie d’art bretonne dans le luxe français et à l’international est dû au travail de personnalités comme celle du brodeur-créateur-styliste-professeur Pascal Jaouen. Pascal Jaouen a su valoriser le savoir-faire traditionnel tout en revisitant dans la modernité l’usage de l’art de la broderie bretonne. Les chanteuses Gwennyn et Nolwenn Leroy portaient déjà ses créations inspirées de cet art si inventif. Le rayonnement de la broderie bretonne outrepasse désormais les frontières régionales et s’exporte à l’international. Nul doute qu’au pays de la soie, où la broderie de Lu se confond avec ce qui est rare et précieux, les femmes n’adoptent la richesse des créations inspirées de la broderie traditionnelle bretonne.